11ème FED : nouvelles priorités de l’UE dans la région Caraïbe

19 septembre 2013

Schéma de financement : 2013-09-19

Amorce :

Le Commissaire européen chargé du développement, Andris Piebalgs, participe à un séminaire au Guyana sur la nouvelle programmation régionale des priorités de la politique d’aide au développement de l’UE dans la région des Caraïbes. L’objet du séminaire est de discuter de l’avenir de la coopération au développement au titre du 11ème Fonds européen de développement (FED), qui couvrira la période 2014-2020. Par ailleurs, la Commission devrait y confirmer sa disposition à fournir un milliard d’euros, sous la forme d’aides non remboursables au titre du prochain FED, pour venir en aide aux populations les plus vulnérables de la région.

Texte :

L’Europe a des liens étroits historiques, économiques et culturels avec la région des Caraïbes. Les relations de l’UE avec les pays des Caraïbes sont essentiellement politiques, commerciales et liées au développement. En plus de l’accord de Cotonou de 2000, figurent l’Accord de partenariat économique UE-CARIFORUM1, couvrant les questions liées au commerce et les stratégies communes de partenariat UE/Caraïbes traitant des questions politiques. La politique de coopération au développement de l’UE aide les pays en développement à réaliser les Objectifs du Millénaire pour le Développement.
La Commission européenne finance la plupart de ses programmes de développement destinés aux pays partenaires d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP) par le biais du Fonds européen de développement.
L’avenir de la coopération au développement avec la région des Caraïbes fera l’objet d’une discussion au séminaire organisé les 19 et 20 septembre 2013 sur la programmation des priorités définies pour les pays partenaires de la région pour la période 2014-2020. En présence de M. Piebalgs, le Commissaire européen au développement, la Commission et les autorités compétentes des Etats de la Région mettront au point les priorités du programme régional pour la période budgétaire 2014-2020 et définiront les secteurs de coopération prioritaires au titre du 11ème FED.
L’objectif de l’UE est d’organiser les ressources de la coopération au développement pour mieux répondre aux besoins spécifiques de chaque pays mais aussi de renforcer l’aide fournie à la région par le mécanisme de la Facilité d’investissement. Ce dernier est un instrument qui combine subventions et prêts et sert à optimiser les ressources, à stimuler les investissements et à soutenir les grands projets d’infrastructure notamment dans le secteur de l’énergie. C’est ainsi que 15 Etats de la région, recevront des dotations bilatérales au titre du 11ème FED dont la dotation budgétaire totale sera de 31,589 milliards d’euros. A cet égard, l’UE s’est dite prête à fournir un milliard d’euros d’aides non remboursables au titre du prochain FED, afin de venir en aide aux populations les plus vulnérables de la Région.
Haïti, l’un des pays les plus pauvres de la région, devrait bénéficier à lui seul de 40 % des fonds consacrés à la Région, lesquels lui permettront de soutenir ses efforts en matière de reconstruction et de lutte contre la pauvreté. Par ailleurs, le « Programme pour le changement », plan adopté par la Commission suivant une approche stratégique prévoyant une répartition des fonds mieux ciblée, préconise en effet de concentrer les ressources dans les pays où des efforts supplémentaires s’imposent pour réaliser les Objectifs du Millénaire pour le Développement.
Si certains Etats verront les financements bilatéraux dont ils bénéficient baisser à la suite des orientations données par ce programme, l’UE propose d’augmenter de manière importante les dotations des programmes régionaux en faveur des Caraïbes, lesquels seront axés sur les domaines de coopération qui concernent notamment l’intégration régionale, la sécurité, le changement climatique et l’environnement.
Ce séminaire organisé au Guyana sera l’occasion pour le commissaire européen au développement de s’entretenir avec le secrétaire général de la Communauté des Caraïbes (CARICOM) et du forum des États ACP des Caraïbes (CARIFORUM). Une rencontre est également prévue avec des organisations de la société civile pour revenir sur des projets financés par l’UE visant à soutenir des Objectifs de Développement.