2021-2027 : Un budget européen au rabais

28 juillet 2020

Chapeau : 2021-2027 : Un budget européen au rabais

Amorce :

Un Conseil européen extraordinaire s’est tenu les du 17 au 21 juillet afin de trouver un accord sur le Plan de relance et le futur cadre financier pluriannuel (CFP). Si le montant global du CFP 2021-2027 n’a que légèrement diminué (1 074 milliards € au lieu de 1 100 milliards €) les concessions sont nombreuses.

Texte :

Un absent en particulier interroge : le programme EU4Health. Comment ne pas s’étonner de la disparition du programme qui devait renforcer les systèmes de santé grâce à un budget de 9,4 milliards € ? Or, la crise sanitaire rend plus que jamais nécessaire la consécration d’un programme dédié à la santé !

Comment lutter contre la crise sanitaire avec un programme santé doté de seulement 1,7 milliards € et une diminution des financements pour la recherche, avec Horizon Europe amputé de 19 milliards € ?

L’action climatique et l’environnement n’ont pas été épargnés. Certes, 30% du budget du plan de relance est consacré à la lutte contre le changement climatique. Mais quid du Mécanisme pour une transition juste amputé des 2/3 de son budget ? La neutralité carbonne en 2050 est fortement compromise dans ces conditions jugent à raison le Parlement et la Cour des Comptes.

Même le populaire programme Erasmus + est touché. Il accuse une perte de 3,4 milliards €. Il faut aussi ajouter à la longue liste des coupes budgétaires le Fonds européen de développement (presque divisé par 2) et la PAC (-10%). Les instruments d’action extérieure, de défense et de sécurité, accusent également une importante baisse de leur budget.

Autre perdant de ce nouveau CFP, les fonds européens structurels (FESI). Le développement rural se verra attribuer 7,5 milliards € au lieu des 15 milliards initialement prévus. De même, les FESI ne bénéficieront pas du relèvement de 5 milliards € qu’envisageait la Commission. Quelques points positifs toutefois : le taux de cofinancement est globalement revu à la hausse et de nouveaux critères d’attribution des fonds ont été instaurés. Le territoire métropolitain pourra ainsi bénéficier d’un taux de cofinancement globalement plus favorable.

Avec l’abandon de l’instrument de solvabilité pour les entreprises, il semble que les chefs d’Etat en aient presque oublié l’essentiel. Next Generation EU, l’instrument de relance de l’Europe, a spolié les principaux programmes du budget de l’UE. Y compris ceux destinés à lutter contre la crise et à relancer l’Union. Le parlement européen, déçu par cet accord, jugé trop peu ambitieux, menace de bloquer son adoption.

Url description : Consilium - Coin presse

Url : https://data.consilium.europa.eu/doc/document/ST-10-2020-INIT/fr/pdf