• Description
  • Programmes
  • Contact

Secteurs : Affaires sociales, Égalité femme-homme, Emploi, Innovation, Mesures PME

Bénéficiaires : Administrations Etats, Agences Chambres, Associations, Autorités locales et régionales, Centres de recherche, Fédérations Syndicats, Grandes entreprises, Organisations Internationales, PME, Universités

Régions : Espace Economique Européen, Pays candidats, Union européenne

Catégorie : Appel à propositions

Références :

Pour consulter cette information, merci de vous connecter.

Montant :

Pour consulter cette information, merci de vous connecter.

Linkedin:

WE funding – COSME – Renforer…
Fonds pour : renforcer l’esprit d’entrepreunariat des femmes en Europe
Principaux bénéficiaires : personnes morales à but lucratif ou non lucratif, les organismes publics ou privés

Responsable : Commission européenne

Utile :

Pour consulter cette information, merci de vous connecter.

Contact :

Pour consulter cette information, merci de vous connecter.

Conseil :

Pour consulter cette information, merci de vous connecter.

Amorce :

Fonds pour : renforcer l’esprit d’entrepreunariat des femmes en Europe
Principaux bénéficiaires : personnes morales à but lucratif ou non lucratif, les organismes publics ou privés

Priorités et actions financées :

Objectifs
* Renforcer l’esprit d’entreprise des femmes en Europe :
– Faciliter la mise en réseau et le partage des bonnes pratiques entre les acteurs tels que les parties prenantes intermédiaires, afin d’améliorer le soutien effectivement apporté aux femmes entrepreneurs et de motiver davantage de femmes à créer leur propre entreprise ou à soutenir le développement de leur entreprise en Europe ;
– Confier la gestion, la mise à jour et la promotion de la plate-forme électronique WEgate aux parties prenantes elles-mêmes

Priorités
* Développer une « communauté de pratique européenne de l’entrepreneuriat féminin » (« la Communauté »), qui complétera et s’appuiera sur les initiatives passées, actuelles et déjà prévues dans ce domaine ;
* Engager davantage de parties prenantes en soutenant activement les femmes entrepreneurs – plutôt que les femmes entrepreneurs elles-mêmes – en mettant l’accent sur les échanges en face à face et le travail en réseau, en complément des connexions en ligne

Parmi les actions financées
* Organisation de réunions/événements ;
* Organisation d’ateliers d’apprentissage par les pairs ;
* Activités de communication, consistant en une stratégie globale et des activités de sensibilisation ciblant les parties prenantes et les femmes chefs d’entreprise concernées ;
* Activités de renforcement de la communauté pour l’entreprenariat féminin ;
* Activités de gestion de projet nécessaires à la coordination avec l’EASME ;
* la gestion et la poursuite de la plate-forme électronique WEgate, qui servira d’outil commun en ligne, notamment pour aider les participants de la « Communauté » à se réunir et à diffuser des informations sur les initiatives pertinentes lancées aux niveaux européen et national

Informations complémentaires
* Le présent appel à propositions est un appel à propositions ouvert

* Durée initiale de l’action : 36 mois

* Éligibilité :
– Les candidats peuvent être soit des personnes morales, soit des personnes physiques ;
– Les personnes morales peuvent comprendre à la fois des personnes morales à but lucratif ou à but non lucratif ainsi que des organismes publics ou privés en tout ou en partie. Dans le cas d’organismes privés, ils doivent être dûment constitués et enregistrés conformément au droit national ;
– Être : des entités publiques et privées responsables ou actives dans les domaines de l’entreprise, du soutien aux entreprises et des questions connexes ; des chambres de commerce et d’industrie, des chambres d’artisanat ou des organismes similaires ; des organisations de soutien aux entreprises ; des associations et réseaux de soutien aux entreprises ; des entités publiques et privées fournissant des services de soutien aux entreprises ; des entités publiques et privées fournissant des services de soutien liés aux femmes entrepreneurs ; des organisations internationales ; des universités ou établissements éducatifs ; des centres de recherche ; des organismes à but lucratif 

– Les demandeurs ne peuvent être que des entités formant un consortium ;
– Le consortium doit réunir un minimum de 3 et un maximum de 4 membres du consortium (partenaires) étant des entités juridiques différentes et couvrant au moins 2 pays éligibles ;
– Le consortium doit être composé d’au moins :
> une entité à but non lucratif active dans le domaine de l’entrepreneuriat et constituée en personne morale depuis au moins trois ans ; cette entité agira en tant que coordinateur du consortium ;
> partenaire fournissant les connaissances académiques nécessaires à la mise en œuvre des activités décrites dans le présent appel à propositions