• Description
  • Programmes
  • Contact

Secteurs : Affaires sociales, Citoyenneté européenne, Droits de l Homme, Education - Formation, Gestion publique, Jeunesse, Justice - Securité

Bénéficiaires : Administrations Etats, Agences Chambres, Associations, Autorités locales et régionales, Centres de formation, Fédérations Syndicats, Grandes entreprises, ONG de Développement, Organisations Internationales, PME, Universités

Régions : Espace Economique Européen, Pays candidats, Union européenne

Catégorie : Appel à propositions

Références :

Pour consulter cette information, merci de vous connecter.

Info complémentaire régions :

États tiers éligibles : Islande, Liechtenstein, Serbie

Montant :

Pour consulter cette information, merci de vous connecter.

Linkedin:

WE Funding – DEC – Renforcer…
Fonds pour : Renforcer la lutte contre la discrimination
Principaux bénéficiaires : Organismes publics, Organisations privées, Organisations internationales

Responsable : Commission Européenne

Utile :

Pour consulter cette information, merci de vous connecter.

Contact :

Pour consulter cette information, merci de vous connecter.

Amorce :

Fonds pour : Renforcer la lutte contre la discrimination
Principaux bénéficiaires : Organismes publics, Organisations privées, Organisations internationales

Priorités et actions financées :

Objectifs
* Promouvoir la mise en oeuvre effective du principe de non-discrimination sur la base du sexe, de l’origine raciale ou ethnique, de la religion ou des croyances, du handicap, de l’âge ou de l’orientation sexuelle, et au respect du principe de non-discrimination sur la base de l’article 21 de la Charte

Priorités
* Promouvoir la gestion de la diversité dans les secteurs public et privé ;
* Lutter contre la discrimination fondée sur l’orientation sexuelle dans la société et promouvoir les droits des personnes LGBTI par la mise en œuvre de la liste d’actions LGBTI ;
* Lutter contre la discrimination fondée sur la religion ou la conviction, la race et/ou l’origine ethnique (à l’exclusion des discours de haine qui font l’objet d’un autre appel à propositions) et/ou la discrimination multiple, afin de contribuer à l’application et à la mise en œuvre effective du droit et des politiques de l’Union, tels que la représentation des intérêts des victimes, le suivi indépendant, l’alerte rapide et le signalement ;
* Renforcer la lutte contre le racisme envers les Tziganes et les diverses formes de discrimination à l’égard des Roms, y compris la ségrégation spatiale et scolaire, la discrimination dans l’accès à l’emploi, la santé et le logement, les expulsions forcées, ainsi que la discrimination multiple ; promouvoir leur participation politique, sociale et culturelle, leur responsabilisation et leur participation dans le développement, l’exécution et le suivi des politiques qui les concernent ; soutenir le développement des capacités des Rom et la société civile pro-Rom active au niveau local ;
* Améliorer la collecte de données sur l’égalité dans le secteur public et/ou privé ;

Parmi les actions financées
* Collecte de données, enquête, suivi et établissement de rapports sur la mise en œuvre de la législation anti-discrimination, soutien aux victimes de discrimination ;
* Renforcement des capacités, formation des professionnels et autonomisation ;
* Apprentissage mutuel, échange de bonnes pratiques, coopération, y compris l’identification des meilleures pratiques qui peuvent être transférables à d’autres pays participants ;
* Actions de diffusion et de sensibilisation (y compris au niveau local), telles que conférences, campagnes ou médias sociaux et presse

Informations complémentaires
* Cet appel à propositions est un appel à propositions ouvert

* Durée initiale de l’action : 24 mois

* Eligibilité
– Être une personne morale ;
– Être une entité publique ou privée ;
– Être : un organisme public, une organisation privée à but lucratif ou non lucratif, une organisation internationale ;
– Être établi sur le territoire d’un État membre de l’UE, en Islande, au Liechtenstein ou en Serbie ;
– Un partenariat composé d’au moins deux organisations doit être établi ;
– Les organisations privées à but lucratif doivent obligatoirement agir avec au moins un organisme public ou une organisation privée à but non lucratif ;

– Les partenariats peuvent être nationaux ou transnationaux