• Description
  • Programmes
  • Contact

Secteurs : Education - Formation, Jeunesse, Recherche

Bénéficiaires : Associations, Autorités locales et régionales, Centres de recherche, Ecoles, ONG de Développement, PME, Universités

Régions : Afrique-Caraibes-Pacifique, Amérique latine, Asie, Balkans, Nouveaux Etats Indépendants, Pays candidats, Pays méditerranéens, Union européenne

Catégorie : Appel à propositions

Références :

Pour consulter cette information, merci de vous connecter.

Info complémentaire régions :

États partenaires des régions 1 à 4, et 6 à 11. Voir la partie A du Guide Erasmus+ pour plus d’informations

Montant :

Pour consulter cette information, merci de vous connecter.

Responsable : Commission européenne

Utile :

Pour consulter cette information, merci de vous connecter.

Contact :

Pour consulter cette information, merci de vous connecter.

Amorce :

Erasmus+ – Action clé 2 – Renforcement des capacités dans le domaine de l’enseignement supérieur – 2020
Fonds pour : soutenir la modernisation, l’accessibilité et l’internationalisation de l’enseignement supérieur dans les pays partenaires

Priorités et actions financées :

Objectifs
* Contribuer au développement d’une croissance socio-économique durable et inclusive dans les pays partenaires ;
* Garantir le développement et la réalisation des objectifs et principes des actions extérieures de l’UE, y compris l’appropriation nationale, la cohésion sociale, l’équité, un équilibre géographique approprié et la diversité ;
* Aider les pays partenaires admissibles à traiter les problèmes rencontrés par leurs établissements et systèmes d’enseignement supérieur, notamment en matière de qualité, de pertinence, d’égalité d’accès, de planification, de mise en œuvre, de gestion et de gouvernance ;
* Contribuer à la coopération entre l’UE et les pays partenaires admissibles (et entre les pays partenaires éligibles) ;
* Promouvoir la convergence volontaire avec les évolutions de l’enseignement supérieur dans l’UE ;
* Encourager les contacts interpersonnels, la sensibilisation à la dimension interculturelle et la compréhension interculturelle

Priorités
* Améliorer la qualité de l’enseignement supérieur et sa pertinence pour le marché du travail et la société ;
* Améliorer le niveau de compétences et d’aptitudes des EES en élaborant de nouveaux programmes d’éducation innovants ;
* Renforcer les capacités de gestion, de gouvernance et d’innovation, ainsi que l’internationalisation des EES ;
* Accroître les capacités des autorités nationales à moderniser leurs systèmes d’enseignement supérieur, en soutenant l’élaboration, la mise en œuvre et le suivi des politiques de réforme ;
* Favoriser l’intégration et la coopération régionales entre les différentes régions du monde par des initiatives conjointes, le partage des bonnes pratiques et la coopération ;

* Pour des projets communs :
– Produire des résultats qui profitent principalement et directement aux organisations des pays partenaires admissibles impliqués dans le projet ;
– Élaboration de programmes d’études ;
– Modernisation de la gouvernance, de la gestion et du fonctionnement des EES ;
– Renforcement des relations entre les EES et l’environnement économique et social au sens large ;

* Pour les projets structurels
– Produire un impact sur les systèmes d’enseignement supérieur et promouvoir les réformes au niveau national et/ou régional dans les pays partenaires éligibles ;
– Modernisation des politiques, de la gouvernance et de la gestion des systèmes d’enseignement supérieur ;
– Renforcement des relations entre les systèmes d’enseignement supérieur et l’environnement économique et social au sens large

Parmi les actions financées

* Pour les projets communs
– Programmes d’études, cours, matériels et outils d’apprentissage ;
– Méthodologies d’apprentissage et d’enseignement et approches pédagogiques ;
– Nouvelles formes de programmes de formation pratique et étude de cas réels au sein des entreprises et de l’industrie ;
– Coopération université-entreprise et création d’entreprises ;
– Nouvelles formes d’apprentissage et d’éducation et de formation ;
– Mobilité virtuelle, ressources éducatives ouvertes ;
– Méthodes et outils d’orientation, de conseil et de coaching ;
– Outils et méthodes de professionnalisation et de développement professionnel du personnel universitaire et administratif ;
– Assurance de la qualité au niveau des programmes et des institutions – nouveaux systèmes et structures de gouvernance et de gestion ;
– Services universitaires modernes, par exemple pour la gestion financière, les relations internationales, l’orientation des étudiants, les affaires universitaires et la recherche ;
– Renforcement de l’internationalisation de l’EES et de leur capacité à créer des réseaux efficaces pour l’innovation dans les domaines de la recherche, de la science et des technologies ;
– Modernisation des infrastructures ;
– Formation du personnel ;

* Pour les projets structurels
– Renforcer l’internationalisation des systèmes d’enseignement supérieur ;
– Mettre en œuvre des outils de transparence tels que des systèmes de crédits, des procédures d’accréditation, des lignes directrices pour la reconnaissance des apprentissages antérieurs et non formels, etc ;
– Établissement de cadres nationaux de certification ;
– Élaboration et mise en œuvre de systèmes/lignes directrices internes et externes pour l’assurance de la qualité ;
– Nouvelles approches et nouveaux outils pour l’élaboration et le suivi des politiques ;
– Renforcer l’intégration de l’éducation, de la recherche et de l’innovation ;
– Enquêtes et études sur des problématiques spécifiques en matière de réforme ;
– Conseils stratégiques et conseils d’experts ;
– Conférences, séminaires, ateliers, tables rondes ;
– Formation du personnel sur les questions de politique générale ;
– Campagnes de sensibilisation

Informations complémentaires
* Cet appel à propositions est un appel à propositions ouvert

* Durée initiale de l’action : 24 ou 36 mois

* Eligibilité :
– Etre soit : un établissement d’enseignement supérieur, une association ou une organisation d’établissements d’enseignement supérieur, ou, pour les projets structurels uniquement : une organisation de recteurs, d’enseignants ou d’étudiants légalement reconnue au niveau national ou international ;
– Etre établi dans un programme ou dans un pays partenaire éligible ;
– Inclure au moins autant d’EES des pays partenaires qu’il y a d’EES des pays de programme
– Pour les projets concernant un pays partenaire :
> Impliquer au moins un pays partenaire éligible et au moins deux pays participants au programme ;
> Impliquer au moins un établissement d’enseignement supérieur d’au moins deux des pays du programme participant au projet ;
> Impliquer au moins trois EES du pays partenaire participant au projet ;
– Pour les projets concernant deux ou plusieurs pays partenaires
> Impliquer au moins deux pays partenaires éligibles et au moins deux pays participant au programme ;
> Impliquer au moins un établissement d’enseignement supérieur d’au moins deux des pays du programme participant au projet ;
> Impliquer au moins deux établissements d’enseignement supérieur de chaque pays partenaire prenant part au projet ;

– Pour les projets structuraux seulement :
> Impliquer, en tant que partenaires à part entière, les ministères responsables de l’enseignement supérieur dans chacun des pays partenaires éligibles ciblés par le projet ;
> La Syrie ne peut pas bénéficier de projets structurels ;

– Critères spécifiques supplémentaires
> Les projets impliquant des partenaires de la Région 4 (Fédération de Russie) doivent impliquer au moins un autre pays partenaire ;
> Les projets impliquant des partenaires de la Région 8 (Amérique latine), doivent impliquer au moins deux pays partenaires de cette région dans le projet

– L’action doit avoir lieu dans les pays partenaires