• Description
  • Programmes
  • Contact

Secteurs : Citoyenneté européenne, Culture - Médias, Education - Formation, Jeunesse

Bénéficiaires : Administrations Etats, Agences Chambres, Associations, Autorités locales et régionales, Centres de formation, Ecoles, Médias et organisations culturelles, ONG de Développement, Organisations de la société civile, Universités

Régions : Espace Economique Européen, Pays candidats, Union européenne

Catégorie : Appel à propositions

Références :

Pour consulter cette information, merci de vous connecter.

Info complémentaire régions :

* 28 États membres de l’Union européenne ;
* Pays de l’AELE/EEE : Islande, Liechtenstein, Norvège ;
* Pays candidats à l’adhésion à l’UE : Macédoine du Nord, Serbie et Turquie

Montant :

Pour consulter cette information, merci de vous connecter.

Responsable : Commission européenne

Utile :

Pour consulter cette information, merci de vous connecter.

Contact :

Pour consulter cette information, merci de vous connecter.

Conseil :

Pour consulter cette information, merci de vous connecter.

Amorce :

Erasmus + – Action clé 3 – Expérimentations politiques européennes dans le domaine de l’éducation et de la formation menées par des autorités publiques de haut niveau – 2020
Fonds pour : promouvoir l’amélioration systémique durable et l’innovation dans les domaines de l’éducation et de la formation

Priorités et actions financées :

Objectifs
* Promouvoir la coopération transnationale et l’apprentissage mutuel entre les autorités publiques au plus haut niveau institutionnel des pays éligibles afin de favoriser l’amélioration systémique et l’innovation dans les domaines de l’éducation et de la formation ;
* Améliorer la collecte et l’analyse des éléments de preuve de fond afin d’assurer le succès de la mise en œuvre des mesures novatrices ;
* Faciliter la transférabilité et le développement de mesures innovantes et efficaces

Priorités
* Pour le lot 1 :
– Priorité 1 – Éducation et compétences numériques ;
– Priorité 2 – Enseignement et enseignants ;
* Pour le lot 2 :
– Priorité 3 – Mécanismes de financement pour l’amélioration et la requalification des compétences, y compris des programmes similaires aux Fonds individuels d’apprentissage ;
– Priorité 4 – Politiques et processus visant à soutenir la validation de l’apprentissage non formel et informel, y compris par des recommandations efficaces

Parmi les actions financées

* Pour la priorité 1 :
– Recruter, former et conserver les enseignants ;
– Connaissances pédagogiques ;
– Education inclusive ;

* Pour la priorité 2 :
– Orientation professionnelle des enseignants ;
– Stratégies de développement des compétences des enseignants ;
– Détachements d’enseignants auprès des autorités publiques ou d’autres structures publiques ou privées ;
– Personnel d’appui dans l’EFP ;
– Co-création de connaissances et d’expertise ;
– Aborder de nouvelles tâches et de nouveaux défis et développer de nouveaux environnements et formats d’apprentissage ;

* Pour la priorité 3 :
– Accords équitables et durables de partage des coûts entre l’État, les employeurs et les particuliers ;
– Rediriger une partie des sources de financement public/privé existantes vers une « bourse » commune ;
– Possibilité laissée aux particuliers d’ajouter des compléments, notamment par le déploiement d’instruments financiers ciblés soutenant les prêts individuels et les accords de partage des revenus ;
– Liens vers les politiques en matière de fiscalité, d’aides d’État et de marchés publics ;

* Pour la priorité 4 :
– Mesures et méthodes visant à stimuler la participation aux possibilités de validation, en particulier par des personnes peu qualifiées ;
– Lier la validation des compétences, l’utilisation des micro-crédits et la politique de qualification ;
– Développement d’opportunités et de structures d’apprentissage flexibles dans l’enseignement supérieur ;
– Mise en place de processus d’assurance qualité fiables pour des contenus d’apprentissage flexibles ; 
– Intégration de l’examen, du profilage et de la vérification des compétences

Informations complémentaires
* Cet appel à propositions est un appel à propositions ouvert ;

* Durée initiale de l’action : entre 24 et 36 mois ;

* Les activités doivent débuter entre le 1er janvier 2021 et le 28 février 2021

* Eligibilité :
– Etre soit :
> Des autorités publiques (ministère ou équivalent) responsables de l’éducation et de la formation au plus haut niveau dans le contexte concerné (national ou décentralisé) ;
> Des organismes publics ou privés actifs dans le domaine de l’éducation ou de la formation ;
> Des organisations ou institutions publiques ou privées menant des activités intersectorielles liées à l’éducation et à la formation dans d’autres secteurs socio-économiques (ONG, services d’information ou d’orientation, pouvoirs publics, agences ou services, chambres de commerce, partenaires commerciaux et sociaux, organisations professionnelles, société civile, organisations culturelles ou sportives, organismes d’évaluation ou de recherche, médias) ;
– Etre établid dans un pays éligible ;
– Etre un partenariat composé d’au moins 4 entités représentant 3 pays de programme différents avec au moins :
> Trois autorités publiques (ministères ou équivalent), chacune issue d’un pays du programme différent, tandis qu’au moins l’une des trois autorités publiques doit provenir d’un État membre de l’Union européenne ;
> Une entité publique ou privée spécialisée dans l’analyse et l’évaluation de l’impact des politiques

– Les actions doivent avoir lieu dans au moins trois pays dont les autorités publiques/les ministères sont impliqués dans le projet