• Description
  • Programmes
  • Contact

Secteurs : Affaires sociales, Agriculture - Pêche, Commerce, Coop. & Développement, Développement local, Economie - Finances, Education - Formation, Emploi, Environnement

Bénéficiaires : Associations, Centres de formation, Ecoles, Fédérations Syndicats, Fonds d'investissement, ONG de Développement, Organisations Internationales

Régions : Afrique-Caraibes-Pacifique, Espace Economique Européen, Pays candidats, Pays en développement, Union européenne

Catégorie : Appel à propositions

Références :

Pour consulter cette information, merci de vous connecter.

Info complémentaire régions :

Pays candidats : Islande, ancienne République yougoslave de Macédoine, Turquie
Espace Economique Européen : Islande, Liechtenstein, Norvège

Montant :

Pour consulter cette information, merci de vous connecter.

Responsable : Commission européenne

Utile :

Pour consulter cette information, merci de vous connecter.

Contact :

Pour consulter cette information, merci de vous connecter.

Conseil :

Pour consulter cette information, merci de vous connecter.

Amorce :

Cet appel à propositions vise à accroître la production agricole, le développement et le commerce en vue du développement économique et de la réduction de la pauvreté rurale en Tanzanie.

Priorités et actions financées :

Objectif
– Augmenter les revenus des petits agriculteurs par un meilleur accès aux marchés (marchés nationaux, régionaux et internationaux), en renforçant la chaîne de valeur qui lie les petits agricolteurs aux marchés, en vue de l’augmentation de la productivité, de la compétitivité et des revenus dans le sous-secteur de l’horticulture

Priorités
– Renforcer l’utilisation de bonnes pratiques agricoles (BPA) en se concentrant sur la transformation postérieure à la récolte, l’emballage et le traitement
– Augmentation de l’accès aux marchés et des liens entre les acteurs de la chaîne de valeur

Parmi les actions financées
* Renforcer l’utilisation de bonnes pratiques agricoles (BPA) en se concentrant sur la transformation postérieure à la récolte, l’emballage et le traitement
– Développer l’utilisation de bonnes pratiques agricoles innovantes et / réduire les pertes concernant l’horticulture du pays
– Permettre aux agriculteurs de produire des aliments sains grâce au respect des limites maximales résiduelles
– Concevoir et organiser des modules pratiques de formation sur la transformation postérieure à la récolte
– Introduction de techniques agricoles biologiques et de certification ou de principes concernant l’agricoluture intelligente

* Augmentation de l’accès aux marchés et des liens entre les acteurs de la chaîne de valeur
– Augmentation des économies d’échelle et des économies d’apprentissage grâce à des groupes d’agriculteurs et d’associations capables de sensibiliser les agriculteurs à produire ensemble et de réduire les coûts de la production
– Soutenir les organisations de petits agriculteurs dans leur travail afin de relier les petits producteurs (surtout les femmes) aux commerçants et aux exportateurs
– Augmentation des capacités entrepreneuriales des agriculteurs afin d’inclure la cohérence, la fiabilité, la qualité et la quantité nécessaires de l’offre sur les marchés
– Renforcement de la transparence entre les acteurs de la chaîne de valeur et les avantages maximisées pour les petits agriculteurs en particulier dans le commerce des légumes locaux et régionaux