• Description
  • Programmes
  • Contact

Secteurs : Education - Formation, Innovation, Recherche

Bénéficiaires : Administrations Etats, Agences Chambres, Associations, Centres de recherche, Grandes entreprises, Organisations Internationales, PME, Universités

Régions : Espace Economique Européen, Monde entier, Nouveaux Etats Indépendants, Pays candidats, Pays méditerranéens, Suisse, Union européenne

Catégorie : Appel à propositions

Références :

Pour consulter cette information, merci de vous connecter.

Info complémentaire régions :

Balkans : Serbie, Monténégro, Macédoine, Albanie, Bosnie-Herzégovine
Pays méditerranéens : Turquie, Israël
Nouveaux Pays indépendants : Moldavie
Espace économique européen : Norvège, Islande
Suisse: En principe les organisations suisses ne sont pas éligibles aux financements sous cet appel à propositions. Cependant, la situation peut varier en fonction de l’état des négociations entre la Suisse et l’UE. Les organisations suisses sont invitées à contacter leur point de contact national avant de candidater.

Montant :

Pour consulter cette information, merci de vous connecter.

Responsable : Commission européenne

Utile :

Pour consulter cette information, merci de vous connecter.

Contact :

Pour consulter cette information, merci de vous connecter.

Conseil :

Pour consulter cette information, merci de vous connecter.

Amorce :

Le dispositif COFUND vise à stimuler des programmes régionaux, nationaux ou internationaux en vue de favoriser l’excellence en matière de formation, de mobilité et de carrière pour les chercheurs en diffusant les bonnes pratiques issues des actions Marie Sklodowska-Curie. 
Un tel objectif sera réalisé par le cofinancement de programmes régionaux, nationaux ou internationaux, qu’ils soient nouveaux ou déjà existants, en vue de favoriser l’internationalité, l’intersectorialité et l’interdisciplinarité des formations en recherche qu’ils dispensent ou qu’ils prévoient de dispenser, tout en leur permettant d’assurer la mobilité transnationale ou intersectorielle des chercheurs à toutes étapes de leur carrière.

Priorités et actions financées :

Objectifs
– Catalyser la mobilisation de financements pour des programmes régionaux, nationaux ou internationaux destinés à des chercheurs en début de carrière ou expérimentés
– Permettre aux acteurs régionaux, nationaux ou internationaux concernés de contribuer de manière significative au développement des ressources humaines au sein de leurs propres structures, en introduisant ou en développant la dimension transnationale de leurs offres 
– Augmenter l’impact numérique ou qualitatif ou des programmes de formation en recherche, du point des vue des chercheurs bénéficiaires et des conditions de travail
– Combattre la fragmentation en termes d’objectifs, de méthodes d’évaluation et de conditions de travail entre les offres régionales, nationales ou internationales de formation en recherche

Cet appel vise à cofinancer deux types de programmes 
– Programmes de bourses (30 000 000 d’euros) : ils peuvent couvrir toutes les disciplines de recherche, selon une approche « bottum-up », mais peuvent également se concentrer sur des disciplines spécifiques. Dans ce dernier cas, le champ des disciplines couvertes doit garantir une flexibilité raisonnable dans le travail des chercheurs
– Les programmes doctoraux (50 000 000 d’euros) : ils se rapportent au développement et à l’élargissement des chercheurs en début de carrière. Une collaboration avec un grand ensemble de partenaires, notamment issus du secteur non-académique, et susceptibles de fournir des locaux ou des opportunités d’assistance ou de formation sur des compétences de recherche ou des qualifications transférables, influera positivement durant l’évaluation de la proposition. Les formations de recherche dispensées aux aspirants doctorants par les programmes doctoraux doivent par ailleurs comporter une dimension internationale, interdisciplinaire et intersectorielle

Parmi les actions financées
– La contribution de l’UE comporte une allocation de subsistance pour les chercheurs recrutés sous des programmes doctoraux ou des programmes de bourses
– L’UE fournit une contribution de 325 euros par chercheur éligible et par mois pour financer une partie des coûts de gestion et de mise en œuvre des programmes
– La contribution de l’UE ne couvre pas les coûts de recherche