• Description
  • Programmes
  • Contact

Secteurs : Affaires sociales, Citoyenneté européenne, Développement local, Droits de l Homme, Emploi, Jeunesse

Bénéficiaires : Associations, ONG de Développement, Organisations Internationales

Régions : Afrique-Caraibes-Pacifique, Espace Economique Européen, Monde entier, Pays candidats, Pays en développement, Union européenne

Catégorie : Appel à propositions

Références :

Pour consulter cette information, merci de vous connecter.

Info complémentaire régions :

* Pays éligibles au titre de l’ICD : États membres de l’UE, bénéficiaires de l’IAP II, Espace économique européen, pays et territoires en développement, pays et territoires d’outre-mer, États membres de l’OCDE

* Pays éligibles au titre de l’IEDDH : Tous les pays

* Pour plus d’informations, veuillez vous référer à l’annexe A2a – Programmes d’éligibilité 2014-2020

Montant :

Pour consulter cette information, merci de vous connecter.

Linkedin:

WE funding – ICD/ IEDDH – Soutien….
Fonds pour : Soutenir la promotion et la protection du rôle des femmes et des groupes vulnérables au Cameroun
Principaux bénéficiaires : ONG, OSC

Responsable : Commission européenne

Utile :

Pour consulter cette information, merci de vous connecter.

Contact :

Pour consulter cette information, merci de vous connecter.

Conseil :

Pour consulter cette information, merci de vous connecter.

Amorce :

Fonds pour : Soutenir la promotion et la protection du rôle des femmes et des groupes vulnérables au Cameroun
Principaux bénéficiaires : ONG, OSC

Priorités et actions financées :

Objectifs
* Renforcer l’inclusion des groupes et personnes vulnérables notamment des femmes et des jeunes, avec un accent particulier sur les régions structurellement désavantagées
* Lot 1 : Promotion du rôle des femmes et des jeunes (en particulier des jeunes femmes) comme agents de développement et de changement ;
* Lot 2 : Protection et promotion des droits des groupes et des personnes vulnérables

Priorités
* Lot 1 :
– Promouvoir les droits économiques et sociaux des femmes et des jeunes (en particulier des jeunes femmes) et leur autonomisation, notamment par l’accès à l’éducation, aux ressources, à un emploi productif, à des conditions de travail équitables et aux services financiers ;
– Renforcer la participation active des femmes et des jeunes (en particulier des jeunes femmes) et de leurs organisations à la vie sociale, économique, politique, civile et culturelle ;
– Renforcer la capacité des OSC à promouvoir et à pratiquer une planification et une budgétisation sensibles au genre à tous les niveaux de l’administration

* Lot 2 :
– Lutter contre toutes les formes de discrimination et de violence fondées sur le sexe ;
– Promouvoir et protéger les droits des groupes vulnérables ou marginalisés (personnes vivant avec un handicap, populations indigènes, défenseurs des droits humains, journalistes, migrants, personnes déplacées, personnes LGBTI, etc.)

Parmi les actions financées
* Lot 1 :
– Réalisation d’analyses et d’études, si elles n’existent pas déjà, de la situation qui empêche (inégalité/discrimination) les femmes et les jeunes de jouir pleinement de certains droits et activités économiques et sociaux spécifiques qui permettront d’apporter un réel changement ;
– Programmes de mentorat et de leadership pour développer la confiance des femmes dans la vie publique et familiale et renforcer leur pouvoir de négociation ;
– Promotion de la représentation des femmes dans les conseils d’administration, les associations professionnelles, les agriculteurs et les travailleurs, les organismes communautaires et autres ;
– Activités d’engagement des citoyens pour les femmes et les jeunes par le biais des arts et de diverses formes d’expressions culturelles

* Lot 2 :
– Création de mécanismes d’identification des victimes de violence et d’assistance juridique et/ou médicale au niveau local et national (référencement par les structures communautaires, accès aux soins appropriés, soutien psychologique, logement par la création d’abris, réinsertion dans la société, formation à l’autodéfense des femmes, etc ;
– Renforcement des capacités des associations et de leurs membres par le biais, par exemple, de formations dans le domaine de spécialisation de l’association (droits des femmes, peuples autochtones, migrants, enfants, etc.) et plus généralement sur la gestion de projets, la gestion budgétaire et administrative et le plaidoyer ;
– Amélioration de la coordination des actions et de la mise en commun des acteurs impliqués dans les domaines liés aux objectifs spécifiques du présent appel (exemples : création de plateformes, de réseaux, de groupes de travail, etc.)

Informations complémentaires
* Il s’agit d’un appel à propositions restreint. Dans un premier temps, seules les notes succinctes seront évaluées

* Durée initiale du projet : entre 24 et 48 mois

* Eligibilité
– Être une personne morale ;
– Être à but non lucratif ;
– Pour le lot 1 : être établi en République du Cameroun, dans un État membre de l’Union européenne ou dans un pays éligible à ce lot figurant sur la liste de l’ICD ;
– Pour le lot 2 : être établi en République du Cameroun, dans un État membre de l’Union européenne ou dans tout autre pays de la liste de l’IEDDH ;
– Le demandeur doit obligatoirement agir avec au moins un codemandeur ;
– Les demandeurs de nationalité non camerounaise doivement obligatoirement agir avec au moins un codemandeur camerounais ;

– Les actions doivent être menées en République du Cameroun