• Description
  • Programmes
  • Contact

Secteurs : Droits de l Homme, Égalité femme-homme, Gestion publique

Bénéficiaires : Organisations de la société civile

Régions : Monde entier

Catégorie : Appels à Propositions

Références :

Pour consulter cette information, merci de vous connecter.

Info complémentaire régions :

États membres de l’UE
Bénéficiaires de l’IAP II
Espace économique européen
Les pays et territoires en développement, (inclus dans la liste des bénéficiaires de l’APD du CAD de l’OCDE), qui ne sont pas membres du groupe du G20

Montant :

Pour consulter cette information, merci de vous connecter.

Responsable : Commission européenne

Utile :

Pour consulter cette information, merci de vous connecter.

Contact :

Pour consulter cette information, merci de vous connecter.

Conseil :

Pour consulter cette information, merci de vous connecter.

Amorce :

ICD – Les organisations de la société civile comme acteurs de la gouvernance et du développement au Bangladesh – 2020
Fonds pour : renforcer la capacité de la société civile à participer au processus de gouvernance et de développement au Bangladesh

Priorités et actions financées :

Objectifs
* Permettre aux organisations de la société civile (OSC) de contribuer de manière effective et efficace à l’égalité des sexes, à l’autonomisation des femmes et à la gouvernance locale

Priorités
* Promouvoir l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes comme condition préalable à un développement inclusif ;
* Renforcer le rôle et les capacités des OSC dans la gouvernance locale

Parmi les actions financées
* Priorité 1 :
– Renforcer le dialogue politique sur l’égalité des sexes et les droits des femmes afin d’autonomiser les femmes et les filles ;
– Promouvoir le rôle des femmes et des filles en tant qu’agents de développement et de changement, notamment en faisant progresser leurs droits économiques et sociaux et leur autonomisation, ainsi que l’égalité d’accès des femmes aux ressources, à l’emploi productif, au travail décent, à l’égalité de rémunération et aux services financiers, et leur contrôle sur ces ressources ;
– Le renforcement des capacités et la formation des organisations de femmes et des OSC travaillant sur l’égalité des sexes ;
– Accroître la représentation et soutenir la participation significative et structurée des femmes, des filles et des OSC féminines aux processus de gouvernance ;
– Lutter contre la marginalisation des femmes et des filles et favoriser le respect de leurs droits et de leur dignité ; combattre les stéréotypes, les préjugés et les pratiques néfastes dans tous les domaines de la vie ; et promouvoir la sensibilisation aux capacités et aux contributions des femmes et des filles

* Priorité 2 :
– Aider la société civile et les communautés à s’organiser pour répondre aux préoccupations locales et leur fournir des outils pour relever les défis politiques, sociaux et économiques existants qui aggraveraient les inégalités ;
– Promouvoir la participation de la société civile et des communautés aux processus de prise de décision et à la mise en œuvre des politiques au niveau local ;
– Fournir un renforcement des capacités et une assistance juridique et technique à la société civile et aux organisations communautaires ;
– Accroître la responsabilité en ce qui concerne l’allocation des ressources publiques, la budgétisation, le contrôle des marchés publics et l’accès du public à l’information.

* Pour les deux priorités :
– Promouvoir la bonne gouvernance, la transparence et la responsabilité ainsi que des actions favorisant la participation aux processus de prise de décision ;
– Contribution à l’amélioration des capacités des OSC à participer et à contribuer au dialogue et à la formulation des politiques ; – Promotion d’un environnement favorable et habilitant pour les OSC ;
– Soutien aux réseaux de défense des intérêts des OSC et des autres acteurs concernés, notamment par le biais des technologies de l’information et de la communication

Informations complémentaires
* Le présent appel à propositions est un appel à propositions restreint. Dans un premier temps, seules les notes succintes seront évaluées

* Durée initiale de l’action : entre 24 et 42 mois

* Éligibilité :
– Être une personne morale ;
– Être à but non lucratif ;
– Être une organisation de la société civile ;
– Être établi dans l’un des pays/territoires/bénéficiaires éligibles suivants :
> États membres de l’UE ;
> Bénéficiaires de l’AP II ;
> l’Espace économique européen ;
> Pays et territoires en développement (figurant sur la liste des bénéficiaires de l’APD du CAD de l’OCDE), qui ne sont pas membres du groupe du G20 : Pays les moins avancés (PMA) ; autres pays à faible revenu ; pays et territoires à revenu intermédiaire inférieur ; pays et territoires à revenu intermédiaire supérieur ; pays et territoires d’outre-mer (PTOM) ; les États membres de l’OCDE sont également éligibles lorsque les contrats sont exécutés dans un pays moins avancé ou dans un pays pauvre très endetté (PPTE)
– Être directement responsable de la préparation et de la gestion de l’action avec le(s) codemandeur(s) et l'(les) entité(s) affiliée(s), sans agir en tant qu’intermédiaire ;
– avoir au moins trois ans d’expérience au cours des cinq dernières années dans le domaine de l’objectif global, ainsi que dans le(s) domaine(s) prioritaire(s) auquel (auxquels) l’action se réfère parmi ceux énumérés à la section 1.2. Cette expérience doit prendre la forme d’actions de sensibilisation et/ou de mise en œuvre de projets, avec l’une ou l’autre des priorités ou les deux comme objectif principal

* Les actions doivent avoir lieu dans le pays suivant : Bangladesh