• Description
  • Programmes
  • Contact

Secteurs : Affaires sociales, Coop. & Développement, Développement local, Droits de l Homme, Economie - Finances, Environnement, Gestion publique, Information, Santé

Bénéficiaires : Associations, Autorités locales et régionales, Centres de formation, Centres de recherche, Ecoles, Fédérations Syndicats, ONG de Développement, Universités

Régions : Afrique-Caraibes-Pacifique, Union européenne

Catégorie : Appel à propositions

Références :

Pour consulter cette information, merci de vous connecter.

Info complémentaire régions :

Afrique-Caraïbes-Pacifique : Gabon

Montant :

Pour consulter cette information, merci de vous connecter.

Responsable : Commission européenne

Utile :

Pour consulter cette information, merci de vous connecter.

Contact :

Pour consulter cette information, merci de vous connecter.

Conseil :

Pour consulter cette information, merci de vous connecter.

Amorce :

Cet appel à propositions vise à renforcer les capacités des ANE/AL aussi bien au niveau plaidoyer qu’opérationnel et à accroitre leur implication dans le processus décisionnel et opérationnel des politiques de réduction de la pauvreté et de développement durable du Gabon.

Priorités et actions financées :

Objectifs
– Renforcer la capacité de plaidoyer des ANE afin qu’ils représentent un véritable appui dans la conception des programmes de développement
– Renforcer la capacité opérationnelle des ANE et des AL dans le domaine de la gouvernance, de la planification stratégique, de la mobilisation des ressources et de  l’administration (y compris transparence et responsabilité) ainsi que dans la formulation, la gestion, le suivi & l’évaluation de projets
– Soutenir les ANE spécialisés dans les domaines des droits de l’Homme, du Genre, et des Minorités et groupes vulnérables

Priorités
– Promouvoir une meilleure gouvernance et améliorer l’accès aux services socio-économiques de base
– Lutte contre les crimes précédés ou suivi de prélèvement d’organes
– Lutte contre l’homophobie
– Prévention des grossesses précoces et intégration économique et sociale des filles-mères
– Intégration économique et sociale des personnes porteuses d’handicap
– Intégration économique et sociale des communautés traditionnelles autochtones du Gabon, tel que le peuple Pygmée
– Questions environnementales
– Sensibilisation sur la prévention du VIH-SIDA

Cet appel est divisé en plusieurs lots
– Lot 1 (réservé aux ANE) : Actions de développement local durables
– Lot 2 (réservés aux ANE) : Renforcement des capacités et de plaidoyer en soutien aux initiatives dans les domaines des droits de l’Homme, du Genre, des Minorités et groupes vulnérables au Gabon
– Lot 3 (réservé aux AL) : Renforcement des mécanismes de concertation et de gestion au niveau local ayant pour effet de promouvoir une meilleure gouvernance et améliorer l’accès aux services sociaux pour les populations les plus vulnérables

Parmi les actions financées
Lot 1 
– Actions visant la création ou le renforcement de services socio-économiques de base (impérativement renforcés ou mis en place avec les acteurs locaux concernés)
– Actions visant la création ou le renforcement d’activités économiques productives et génératrices de revenus
– Promouvoir le dialogue avec les pouvoirs publics à différents niveaux dans les domaines de la gouvernance, la redevabilité, mais aussi sur des domaines plus techniques et sectoriels

Lot 2 
– Actions de plaidoyer et de sensibilisation visant à changer les comportements au sein de la société gabonaise pour lutter contre les préjugés dans ces domaines
– Actions de plaidoyer et de sensibilisation visant à identifier des lacunes dans ces domaines et à mobiliser l’engagement des autorités et de la société civile pour apporter des améliorations
– Action de soutien à l’intégration sociale et économique des populations affectées
– Actions visant l’intensification de l’interaction entre les acteurs étatiques et non étatiques dans différents contextes, notamment la participation des ANE dans le dialogue politique avec le gouvernement

Lot 3
– Renforcement des actions communautaires autour de questions prioritaires comme l’accès à des services sociaux (eau, éducation, etc.)
– Promotion ou création de réseaux de coopération décentralisés Nord-Sud ou Sud-Sud pour le renforcement des capacités des collectivités locales
– Mise en place par les acteurs locaux d’initiatives innovantes telle que l’adoption par les communes de l’outil du « Budget participatif » pour l’amélioration de la gouvernance locale
– Etablissement ou actualisation de plans de développement locaux ou autres supports de planification du développement des autorités locales prenant en compte et ayant des activités spécifiques pour les groupes les plus vulnérables