• Description
  • Programmes
  • Contact

Secteurs : Affaires sociales, Agriculture - Pêche, Développement local, Economie - Finances, Environnement, Santé

Bénéficiaires : Autorités locales et régionales, ONG de Développement, Organisations Internationales

Régions : Monde entier

Catégorie : Appel à propositions

Références :

Pour consulter cette information, merci de vous connecter.

Info complémentaire régions :

Cambodge
États membres de l’UE
Pays bénéficiaires de l’instrument de préadhésion II
Pays de l’Espace économique européen
Pays et territoires en développement (à l’exclusion des membres du groupe du G20)
États membres de l’OCDE

Montant :

Pour consulter cette information, merci de vous connecter.

Responsable : Commission européenne

Utile :

Pour consulter cette information, merci de vous connecter.

Contact :

Pour consulter cette information, merci de vous connecter.

Conseil :

Pour consulter cette information, merci de vous connecter.

Amorce :

ICD – Promouvoir l’approche paysagère dans la réserve de biosphère du Tonlé Sap et soutenir le développement socio-économique du Tonlé Sap et des communautés de pêche côtières – 2020
Fonds pour : soutenir la productivité et la biodiversité de la zone du Tonlé Sap et renforcer la résilience du Tonlé Sap et des communautés côtières de pêcheurs face au changement climatique, ainsi que pour réduire le fossé social et économique entre ces communautés et le reste de la population du Cambodge

Priorités et actions financées :

Objectifs
* Soutenir le développement socio-économique des communautés de pêcheurs cambodgiens dans le Tonlé Sap et les régions côtières ;
* Promouvoir une gestion intégrée et durable des zones humides et la réhabilitation de la réserve de biosphère du Tonlé Sap (RBTS), qui atteint simultanément des objectifs liés à la biodiversité, à la sécurité alimentaire, à la pêche, à l’agriculture, aux moyens de subsistance et au changement climatique

Priorités
* Objectif spécifique 1 :
– Améliorer la qualité du milieu de vie des communautés de pêcheurs du Tonlé Sap et de la région côtière et réduire l’incidence des maladies transmises par l’eau ;
– Promouvoir l’accès des enfants des communautés de pêcheurs du Tonlé Sap et de la région côtière à l’éducation ;
– Promouvoir des moyens de subsistance alternatifs durables dans le Tonlé Sap et la région côtière du Cambodge

* Objectif spécifique 2 :
– Planification et gestion du paysage ;
– Gestion des incendies, y compris la prévention et la surveillance des incendies ;
– Évaluation, réhabilitation et restauration de la végétation, en particulier en ce qui concerne la forêt inondée ;
– Soutien à l’agriculture et à la gestion des forêts

* Priorités croisées :
– La proposition accorde toute son attention aux ménages et aux personnes vulnérables, en particulier aux femmes, aux femmes handicapées, aux jeunes adultes et aux membres des minorités ethniques ;
– La proposition doit aborder l’égalité des sexes, les droits des femmes et leur participation à la prise de décision et à la direction dans tous les domaines thématiques suivants :
> Dans la promotion du développement de l’écotourisme, de l’eau potable et de l’assainissement, et de la gestion des déchets plastiques dans les communautés de pêcheurs de la zone tampon du lac Tonlé Sap et de la région côtière ;
> Dans la gestion intégrée du paysage, la réhabilitation de la végétation, la prévention et la gestion des incendies dans toutes les zones du RBTS ;
> Dans toutes les activités possibles liées à l’agriculture/la forêt dans les zones tampons et de transition du TSBR. Le cas échéant, l’égalité des sexes sera également prise en compte dans la réhabilitation de la végétation
– La proposition aborde le changement climatique en promouvant la résilience et l’amélioration de la productivité des écosystèmes clés tels que les forêts inondées, la résilience de l’agriculture, et l’atténuation en luttant contre les incendies de forêt et les activités liées à la production de riz/agriculture et aux forêts respectueuses du climat. En outre, elle encourage les réponses au climat par des pratiques résilientes pour l’écotourisme, l’eau potable et l’assainissement, et la gestion des déchets plastiques ;
– Les propositions sont élaborées dans le cadre de domaines thématiques (par exemple, projets d’écotourisme et compétences en matière d’EFP dans le tourisme ; approvisionnement en eau potable, assainissement et gestion des déchets solides, etc.) ;
– Les principes du « ne faire aucun mal » doivent être bien intégrés dans toutes les phases de la gestion du cycle de projet

Parmi les actions financées
* Sous les lots 1, 2 et 3 :
– Approvisionnement en eau propre, hygiène et assainissement (EHA) :
> Actions visant à développer durablement, par une approche de développement du secteur privé / du marché, la disponibilité et l’accessibilité de solutions adaptées et abordables pour la production, la fourniture et la maintenance de solutions d’eau potable et d’assainissement aux ménages des communautés cibles, telles que les filtres à sable biologique, l’eau en bouteille purifiée, filtrée ou traitée, les latrines flottantes, les latrines à ciel ouvert, les digesteurs de biogaz, etc ;
> Actions visant à piloter et à mettre à l’échelle des solutions adaptées et viables pour la collecte et la gestion des déchets solides dans les communautés ciblées (et en particulier dans celles sélectionnées pour le développement de l’écotourisme) ;
> Actions visant à améliorer la demande d’approvisionnement en eau potable et à améliorer les services d’assainissement et de gestion des déchets ;
> Les actions doivent combiner des interventions à la fois sur la demande et sur l’offre et couvrir tout le spectre des interventions EHA
– L’éducation :
> Actions visant à accroître la disponibilité et l’accessibilité des services d’éducation de la petite enfance (EPE) dans le Tonlé Sap et dans les communautés de pêche côtières ;
> Actions visant à améliorer l’accès à l’enseignement primaire et l’achèvement de celui-ci dans le Tonlé Sap et les communautés côtières de pêcheurs, ainsi que la transition vers le niveau secondaire
– L’économie verte :
> Actions visant à soutenir le développement de sources alternatives d’emploi et de revenus, compatibles avec l’écosystème fragile de la RBTS, y compris dans le secteur de l’écotourisme dans un contexte de reprise du secteur du tourisme après la pandémie de Covid19, par le soutien aux initiatives des membres des communautés de pêcheurs ou des opérateurs privés prêts à s’engager dans des partenariats équitables avec les communautés locales ;
> Actions visant à rendre plus écologiques les activités touristiques existantes

* Sous le lot 4 :
– Actions soutenant le développement de connaissances, d’outils, le renforcement des capacités pour une planification intégrée et concertée visant à la planification et à la gestion intégrées et durables du paysage du RBTS ;
– Actions soutenant la prévention, la gestion et la surveillance des incendies, en particulier dans les forêts inondées et d’autres zones, aux niveaux mondial et méso ;
– Actions soutenant la réhabilitation ou la restauration de la végétation et du paysage naturel du RBTS ;
– Actions soutenant le développement de chaînes de valeur durables et résistantes au climat avec les communautés locales, avec des mesures appropriées : gestion de l’utilisation des terres, réhabilitation de la végétation et prévention des incendies

Informations complémentaires
* Le présent appel à propositions est un appel à propositions ouvert

* Durée initiale de l’action :
– Lots 1,2 et 3 : entre 36 et 48 mois
– Lot 4 : entre 36 et 60 mois

* Éligibilité :
– Être une personne morale ;
– Être à but non lucratif ;
– Être un type d’organisation spécifique tel que : organisation non gouvernementale, opérateur du secteur public, autorité locale, organisation internationale (intergouvernementale) telle que définie par l’article 156 du règlement financier de l’UE ;
– Être établi au Cambodge ou dans un État membre de l’Union européenne ou dans un pays bénéficiaire figurant à l’annexe I de l’instrument de préadhésion II établi par le règlement (UE) n° 231/2014 ou dans une partie contractante de l’accord sur l’Espace économique européen ou dans un pays et un territoire en développement, figurant sur la liste des bénéficiaires de l’APD publiée par le CAD de l’OCDE (« liste des bénéficiaires de l’APD »), qui n’est pas membre du groupe du G20 ou dans un pays ou territoire d’outre-mer couvert par la décision 2013/755/UE du Conseil du 25 novembre 2013 ou dans un État membre de l’OCDE. Cette obligation ne s’applique pas aux organisations internationales ;
– Être directement responsable de la préparation et de la gestion de l’action avec le ou les codemandeurs et la ou les entités affiliées, sans agir en tant qu’intermédiaire

* Les actions doivent avoir lieu dans une ou plusieurs des régions / provinces suivantes du pays :
– Lot 1, Développement socio-économique des communautés de pêche du Tonlé Sap occidental : Communautés fortement dépendantes de la pêche dans la zone forestière inondée du Tonle Sap de la réserve de la biosphère du Tonle Sap, dans les provinces de Siem Reap et/ou Banteay Meanchey et/ou Battambang ;
– Lot 2, Développement socio-économique des communautés de pêcheurs du Tonlé Sap oriental dans la zone forestière inondée de la réserve de la biosphère du Tonlé Sap, dans les provinces de Kampong Chhnang et/ou Kampong Thom et/ou Pursat ;
– Lot 3, Développement socio-économique des communautés de pêche côtières situées le long de la côte du Cambodge et des îles proches du rivage, dans les provinces de Kep et/ou Koh Kong et/ou Kampot et/ou Preah Sihanouk ;
– Lot 4, Gestion intégrée du paysage dans la réserve de biosphère du Tonlé Sap