• Description
  • Programmes
  • Contact

Secteurs : Citoyenneté européenne, Droits de l Homme, Gestion publique, Justice - Securité

Bénéficiaires : Associations, Organisations de la société civile

Régions : Afrique-Caraibes-Pacifique, Union européenne

Catégorie : Appel à propositions

Références :

Pour consulter cette information, merci de vous connecter.

Info complémentaire régions :

États membres de l’UE
Pays africains

Montant :

Pour consulter cette information, merci de vous connecter.

Responsable : Commission Européenne

Utile :

Pour consulter cette information, merci de vous connecter.

Contact :

Pour consulter cette information, merci de vous connecter.

Conseil :

Pour consulter cette information, merci de vous connecter.

Amorce :

ICD – Soutenir l’engagement des initiatives panafricaines de la société civile avec la plateforme africaine de gouvernance – 2020
Fonds destinés à : contribuer à la réalisation des aspirations 3 et 6 de l’Agenda 2063 de l’Union africaine « Une Afrique de la bonne gouvernance, du respect des droits de l’homme, de la justice et de l’État de droit » et « Une Afrique dont le développement est axé sur les populations, s’appuyant sur le potentiel des peuples africains, en particulier des femmes et des jeunes, et prenant soin des enfants »

Priorités et actions financées :

Objectifs
* Favoriser l’émergence et la viabilité d’organisations et d’initiatives panafricaines indépendantes de la société civile dans le domaine de la démocratisation, de la gouvernance et/ou de la promotion et de la protection des droits de l’homme ;
* Promouvoir l’engagement effectif des OSC dans l’AMP afin de favoriser la ratification des normes et outils de l’UA en matière de gouvernance et de droits de l’homme par les États membres de l’UA et de surveiller leur mise en œuvre et leur utilisation ;
* Ouvrir des espaces pour un dialogue multipartite de grande envergure et des activités de plaidoyer à l’échelle du continent pour répondre aux préoccupations en matière de gouvernance et de droits de l’homme

Priorités
* Lot 1 : Soutenir les activités de plaidoyer et d’engagement basées sur des données des réseaux d’OSC panafricains avec les membres de la plateforme africaine de gouvernance sur les questions de droits de l’homme
– Renforcer les fonctions de suivi et de plaidoyer stratégique des OSC pour soutenir les protocoles/charte/décisions de l’UA et autres cadres juridiques continentaux dans les domaines des droits de l’homme liés à l’AGA ;
– Soutenir la production et l’agrégation de données publiques fiables relatives aux perceptions des citoyens sur les questions de droits de l’homme en général et leur utilisation commune par la société civile continentale et les acteurs institutionnels afin d’encourager un dialogue informé sur les performances des États membres dans la mise en œuvre des engagements continentaux ;
– Contribuer à la sensibilisation des citoyens aux normes et outils de l’UA en matière de gouvernance et de droits de l’homme qui sont contraignants pour les États membres de l’UA afin de mieux contrôler leur mise en œuvre ;
– Contribuer à la structuration et au renforcement des organisations, initiatives et réseaux panafricains de la société civile pour un engagement plus efficace avec les institutions membres de l’AGP ;
– Contribuer à la structuration de pistes et de mécanismes pour un dialogue et des interactions durables entre la société civile organisée et l’AGP

* Lot 2 : Soutenir l’émergence d’initiatives citoyennes innovantes opérant à l’échelle continentale pour promouvoir et suivre la mise en œuvre de l’ACDEG
– Contribuer à la promotion et au suivi de l’ACDEG à travers l’Afrique au moyen d’outils numériques ou de nouveaux médias initiés et orchestrés par de jeunes activistes civiques ;
– Promouvoir l’utilisation de formats créatifs adaptés à l’usage en ligne pour toucher un public continental sur les questions liées à la gouvernance démocratique et aux droits de l’homme, avec des relais possibles dans les médias traditionnels à tous les niveaux ;
– Contribuer à sensibiliser les citoyens africains et les OSC aux opportunités et défis associés à l’ACDEG et encourager leur implication aux côtés des organes de l’AGA ;
– Offrir un espace en ligne pour un engagement durable et constructif des citoyens et des OSC auprès des organes de l’AGA sur les questions de gouvernance démocratique, en complément d’autres initiatives concrètes visant à favoriser les échanges entre la société civile, l’AGA et les institutions de l’UA au sens large ;
– Contribuer à la structuration et au renforcement des initiatives et des réseaux civiques et technologiques panafricains pour un engagement plus efficace avec les institutions membres de l’AGA

Parmi les actions financées
* Travaux de recherche et suivi
– Productions analytiques basées sur les données publiques disponibles, telles que les statistiques officielles et d’autres informations qualitatives et quantitatives fiables provenant de recherches nouvelles ou existantes, afin d’identifier les lacunes et les besoins pour améliorer la législation et la fixation de normes au niveau continental, en collaboration avec des groupes de réflexion, des instituts de recherche et des organismes publics nationaux ;
– Analyses des normes continentales existantes et de l’état de la ratification et de la domestication et évaluation des méthodes de travail des institutions et organes de l’UA pour promouvoir et faire appliquer les normes juridiques liées à l’AGA sur le continent ;
– Production de rapports et/ou d’études thématiques sur les politiques et les programmes relatifs aux AGA, formulant des recommandations et des propositions d’amélioration ; 
– Conception d’outils de contrôle pour suivre la mise en œuvre des principaux engagements et instruments continentaux liés à l’AGA, et en particulier l’ACDEG pour le lot 2 du présent appel à propositions, et soumission de rapports sur leur état d’avancement ;
– Contrôle du respect des protocoles relatifs aux droits de l’homme et de la situation des droits de l’homme, notamment par des missions d’enquête et des missions sur le terrain, publication de rapports de suivi ;

* Stratégies de plaidoyer, de sensibilisation et de communication
– Conception et mise en œuvre de stratégies de lobbying et de plaidoyer pour encourager les États membres de l’UA à ratifier, domestiquer, mettre en œuvre et respecter les protocoles et chartes continentaux existants ;
– Sensibilisation du grand public et des gouvernements nationaux ainsi que des institutions régionales et de l’UA à l’importance de la participation et de la contribution des OSC à l’élaboration des politiques et aux processus décisionnels liés à l’AGA ;
– Plaidoyer pour la révision de la législation existante et l’adoption de nouvelles lois conformément aux priorités continentales des citoyens africains, y compris la rédaction de recommandations en matière de politique ou de législation ;
– Organisation et participation à des formations, des séminaires et des activités éducatives visant à accroître la sensibilisation et la connaissance de l’AGA et de ses organes ainsi que des cadres juridiques continentaux existants ;
– Conception et mise en œuvre de campagnes de sensibilisation/activités de communication pour sensibiliser les gens aux engagements continentaux liés à l’agenda de l’UA en matière de gouvernance et de droits de l’homme et aux opportunités et/ou droits qui en découlent ;
– Éducation et formation à l’utilisation efficace des médias dans les activités de sensibilisation, notamment les outils multimédias en ligne et les plateformes de médias sociaux ;
– Production de contenus analytiques et multimédias documentant les réalisations et les histoires de terrain liées à la mise en œuvre de l’ACDEG et diffusion via les médias traditionnels et numériques, ainsi que des mesures de sensibilisation plus créatives

* Mise en réseau et développement des capacités
– Facilitation du partage des connaissances entre les OSC partageant les mêmes intérêts, en favorisant les échanges Sud-Sud et/ou Nord-Sud qui permettent la diffusion des bonnes pratiques, le mentorat et/ou l’encadrement, les séminaires d’apprentissage par les pairs, les possibilités de mise en réseau ou de jumelage entre les organisations de tutelle des OSC, et la publication de matériel sur les meilleures pratiques ;
– Actions de renforcement des capacités des OSC et des réseaux panafricains en matière de gouvernance interne, de gestion financière et de gestion de projets afin de renforcer leurs capacités et leur crédibilité à s’engager auprès des autorités publiques, en augmentant leur impact et leur niveau de reconnaissance par les institutions publiques ;
– Actions de renforcement des capacités des OSC et des initiatives civiques à l’échelle du continent visant à promouvoir leur utilisation des statistiques officielles, des recherches thématiques et d’autres formes de preuves pour étayer leurs activités de promotion des thèmes de la gouvernance africaine

Informations complémentaires
* Le présent appel à propositions est un appel à propositions restreint. Dans un premier temps, seules les notes succintes seront évaluées

* Durée initiale de l’action : entre 36 et 48 mois

* Éligibilité :
– Être une personne morale ;
– Être à but non lucratif ;
– Être une organisation de la société civile, une association à but non lucratif ou un réseau/plateforme d’OSC légalement enregistré ;
– Être établi dans un pays africain ou dans un État membre de l’Union européenne ;
– Être directement responsable de la préparation et de la gestion de l’action avec le(s) codemandeur(s) et les entités affiliées, sans agir en tant qu’intermédiaire

* Les actions doivent avoir lieu en Afrique et chercher à avoir un impact au niveau continental. Les actions limitées à un seul pays africain ou à l’une des cinq régions africaines (Afrique du Nord, Afrique australe, Afrique centrale, Afrique de l’Ouest, Afrique de l’Est) ne seront pas éligibles