• Description
  • Programmes
  • Contact

Secteurs : Droits de l Homme, Information, Justice - Securité

Bénéficiaires : Administrations Etats, Associations, Autorités locales et régionales, Centres de recherche, Ecoles, Fédérations Syndicats, ONG de Développement, Organisations Internationales, Universités

Régions : Espace Economique Européen, Pays candidats, Pays méditerranéens, Suisse, Union européenne

Catégorie : Appel à propositions

Références :

Pour consulter cette information, merci de vous connecter.

Info complémentaire régions :

Algérie, Arménie, Azerbaïdjan, Biélorussie, Égypte, Géorgie, Israël, Jordanie, Liban, Libye, République de Moldovie, Maroc, territoire palestinien occupé, Syrie, lTunisie, Ukraine ou les pays partenaires couverts par l’Instrument de coopération au développement (ICD)

Montant :

Pour consulter cette information, merci de vous connecter.

Responsable : Commission européenne

Utile :

Pour consulter cette information, merci de vous connecter.

Contact :

Pour consulter cette information, merci de vous connecter.

Conseil :

Pour consulter cette information, merci de vous connecter.

Amorce :

Subventions pour soutenir les actions locales des ONG en particulier dans les domaines des droits de l’Homme, de la démocratisation et de la prévention des conflits.

Priorités et actions financées :

Objectifs
– Réduire l’utilisation de la torture et d’autres peines ou traitements cruels, inhumains et dégradants dans tout le pays;
– Pour diminuer la violence sexiste, notamment la violence domestique, la violence sexuelle, les mariages forcés et la pratique de l’enlèvement de mariée

Parmi les actions financées
– Prévenir, enquêter, surveiller (y compris la surveillance judiciaire) et les actions de suivi liées à la violence sexiste, y compris la violence familiale, la violence sexuelle, les mariages forcés et la pratique de l’enlèvement de mariée, dans les zones urbaines et rurales;
– Renforcer la capacité des organisations des droits de l’homme et de la société civile à mettre en œuvre des activités liées aux priorités énumérées ci-dessus, le cas échéant conjointement avec les autorités de l’Etat chargées de prévenir la violence sexiste et l’utilisation de la torture;
– Sensibiliser les femmes et les filles à leurs droits vis-à-vis de la violence domestique, des enlèvements de maris, des mariages forcés et des droits des personnes victimes de torture par des campagnes d’information et de plaidoyer, la fourniture d’une aide juridique gratuite