• Description
  • Programmes
  • Contact

Secteurs : Agriculture - Pêche, Environnement, Industrie, Innovation, Nouvelles technologies

Bénéficiaires : Centres de recherche, PME

Régions : Espace Economique Européen, Union européenne

Catégorie : Appel à propositions

Références :

Pour consulter cette information, merci de vous connecter.

Info complémentaire régions :

Pays partenaires : Belgique, Croatie, Danemark, Estonie, Finalnde, Allemande, Grèce, Icelande, Irelande, Italie, Malte, Norvège, Portugal, Roumanie, Espagne, Suède

Montant :

Pour consulter cette information, merci de vous connecter.

Linkedin:

WE funding – JPI Oceans – Soutien…
Fonds pour : Soutenir une bioéconomie bleue durable et compétitive
Principaux bénéficiaires : Centres de recherche, PME

Responsable : Commission européenne

Utile :

Pour consulter cette information, merci de vous connecter.

Contact :

Pour consulter cette information, merci de vous connecter.

Conseil :

Pour consulter cette information, merci de vous connecter.

Amorce :

Fonds pour : Soutenir une bioéconomie bleue durable et compétitive
Principaux bénéficiaires : Centres de recherche, PME

Priorités et actions financées :

Objectifs
* Atteindre une bioéconomie bleue durable et compétitive en Europe en :
– Générant des connaissances pour les chaînes de valeur de la bioéconomie bleue ;
– Améliorant le transfert des produits et services issus de la biotechnologie de la recherche, de l’innovation et des démonstrations à l’échelle de la production en appliquant l’approche multi-acteurs ;
– Contribuant à la production de bioproduits et de services sûrs, nutritifs et précieux, tout en appliquant le principe de sécurité alimentaire ;
– Promouvant une économie circulaire afin de développer des usages alternatifs des déchets issus de la production en tant que ressource

Priorités
* Explorer de nouvelles bioressources ;
* Explorer les améliorations à apporter aux pêches et à l’aquaculture ;
* Explorer les synergies entre les secteurs ;
* Explorer la biotechnologie et les TIC

Parmi les actions financées
* Développer des utilisations innovantes des déchets et des matières sous-utilisées provenant de la pêche et de l’aquaculture afin d’atteindre l’objectif de zéro déchet ;
* Développer la biomasse aquatique ;
* Exploiter le potentiel des microbiomes pour soutenir la croissance de l’aquaculture, de la pêche, de la transformation des aliments et de la biotechnologie;
* Créer des outils de prévision pour améliorer l’identification et le ciblage des « points sensibles » de biodiversité dans les océans ;
* Introduire de nouvelles espèces pour améliorer l’aquaculture et la pêche ;
* Appliquer une combinaison de méthodes, de procédés, de technologies et de ressources nouvelles comme la biotechnologie pour créer des aliments innovateurs pour animaux ; améliorer les stocks de géniteurs; améliorer la biosécurité… ;
* Créer des synergies entre l’aquaculture et la pêche ;
* Explorer les synergies avec la production terrestre dans des domaines tels que la production et la transformation des denrées alimentaires et des aliments pour animaux, le bioraffinage, la bioénergie, les biomatériaux, les cosmétiques, les nutraceutiques, les produits chimiques et les nutriments ou la maximisation de l’utilisation des bioressources aquatiques dans les chaînes de valeur terrestres ;
* Appliquer la biotechnologie et les TIC pour développer des systèmes alimentaires aquatiques intelligents, efficaces et traçables ;
* Appliquer les derniers développements des TIC (objets connectés, apprentissage machine, grandes données) à la bioéconomie bleue

Informations complémentaires
* Cet appel à propositions est un appel à propositions restreint. Dans un premier temps, seules les notes succinctes seront évaluées

* Durée initiale du projet : 36 mois

* Eligibilité
– Etre établi dans l’un des pays partenaires ;
– Le type d’entités juridiques éligibles sera différent pour chaque pays partenaire: voir annexe 2

– Le consortium doit être composé d’au moins trois partenaires provenant d’au moins trois pays partenaires. Le consortium ne peut être composé de plus de dix partenaires;

– Toutes les propositions doivent impliquer à la fois les organismes de recherche et l’industrie ;

– Chaque projet proposé devra démontrer la participation de l’industrie ;

– Les propositions de projets ayant un niveau de préparation technologique allant jusqu’à 7 seront acceptées à condition que les organismes de financement en question puissent les financer. Les projets devront proposer une analyse de l’évolution de leur niveau TRL tout au long de la période de mise en oeuvre

* Vous pouvez envoyer vos questions à: j.kandziora@fz-juelich.de ou k.kotzia@fz-juelich.de