• Description
  • Programmes
  • Contact

Secteurs : Coop. & Développement, Education - Formation, Information, Justice - Securité

Bénéficiaires : Administrations Etats, Associations, Autorités locales et régionales, Centres de formation, Centres de recherche, Ecoles, Fédérations Syndicats, ONG de Développement, Organisations Internationales, Universités

Régions : Pays candidats, Union européenne

Catégorie : Appel à propositions

Références :

Pour consulter cette information, merci de vous connecter.

Info complémentaire régions :

Pays candidats : Islande

Montant :

Pour consulter cette information, merci de vous connecter.

Responsable : Commission européenne

Utile :

Pour consulter cette information, merci de vous connecter.

Contact :

Pour consulter cette information, merci de vous connecter.

Conseil :

Pour consulter cette information, merci de vous connecter.

Amorce :

Cet appel à propositions vise à renforcer les droits des victimes de crimes en accord avec les objectifs spécifiques du programme JUSTICE pour faciliter l’effectivité d’un accès à la justice pour tous, y compris promouvoir et défendre les droits des victimes de crime.

Priorités et actions financées :

* DAPHNE STRAND (4 500 000 euros)
Les projets de ce volet doivent servir à soutenir les services dédiés aux femmes, aux jeunes et aux enfants victimes de violences et autres victimes de violences domestiques

Priorités
–  DAP-victimes des violences basées sur le genre
–  DAP enfants victimes de violences
–  Autres groupes DAP à risque d’exposition à la violence

Parmi les actions financées
– Capacités des premiers points de contacts avec les victimes de violence domestique (priorisant femmes et enfants) afin que les besoins spécifiques puissent être mieux compris
– Développer des stratégies ciblées et intégrées pour renforcer la multidisciplinarité et une coopération inter agences entre les acteurs pertinents qui dispensent un soutien aux victimes de violences allant du secteur de la santé à l’emploi et l’assistance sociale
– Développer des programmes spécifiques de soutien pour redonner des droits aux victimes les plus vulnérables telles que les personnes handicapées ou les immigrés, Roms, minorités ethniques, LGBT et personnes âgées et enfants en situation de rue 

* Accès au volet Justice (1 000 000 euros)

Priorités
Mise en œuvre de la Directives des Victimes i.e Assurer un minimum de droits procéduraux, de soutien et protection aux victimes de crimes, en particulier
– Article 8 et 9 : soutien aux victimes
– Article 22 : évaluation des besoins spécifiques de chaque groupe ciblé
– Article 25 : formation de professionnels
– Article 26 : coopérations et coordination des services

Parmi les actions financées
– Création de structures nationales pour prodiguer les soins et soutiens nécessaires aux victimes avec une couverture géographique adéquate
– Développer des méthodes de référencement au niveau national
– Renforcer la coopération entre les différents acteurs dans le soutien aux victimes pour éviter les duplicata de référencement
– Développer des outils pratiques et durables afin d’identifier les victimes, les besoins de protection lorsque les procédures pénales sont engagées
– Atelier de formations pour les professionnels soit des agents de police, magistrats, avocats et tous les professionnels du soutien aux victimes de violences