• Description
  • Programmes
  • Contact

Secteurs : Affaires sociales, Citoyenneté européenne, Jeunesse, Justice - Securité, Nouvelles technologies, Telecommunications

Bénéficiaires : Administrations Etats, Autorités locales et régionales, Organisations Internationales

Régions : Espace Economique Européen, Union européenne

Catégorie : Appel à propositions

Références :

Pour consulter cette information, merci de vous connecter.

Info complémentaire régions :

* États membres de l’UE
* Pays de l’EEE

Montant :

Pour consulter cette information, merci de vous connecter.

Responsable : Commission européenne

Utile :

Pour consulter cette information, merci de vous connecter.

Contact :

Pour consulter cette information, merci de vous connecter.

Conseil :

Pour consulter cette information, merci de vous connecter.

Amorce :

MIE Télécommunication – Un Internet plus sûr – 2020
Fonds pour : permettre la poursuite des services fournis par les centres pour un internet plus sûr (SIC) au niveau national dans le cadre des précédents appels du CEF

Priorités et actions financées :

Objectifs
* Activité 1 : Centre de sensibilisation pour sensibiliser les enfants, les parents, les enseignants, les éducateurs et les autres professionnels travaillant avec les enfants (par exemple, le personnel de santé) aux possibilités et aux risques en ligne ; une attention particulière doit être accordée à l’identification et à la prise en compte des risques émergents (par exemple, les contenus sexualisés autogénérés) et des défis tels que les problèmes de santé mentale et physique liés à l’utilisation des technologies (automutilation, toxicomanie, perception de l’identité et de l’image de soi) ;
* Activité 2 : Services d’assistance téléphonique pour conseiller et soutenir les parents et les enfants sur les questions liées à l’utilisation des technologies et des services numériques par les enfants ;
* Activité 3 : Services d’assistance téléphonique pour recevoir et gérer les rapports du public relatifs aux contenus en ligne sur les abus sexuels sur les enfants (CSAM). Une coopération plus étroite avec les services répressifs (LEA) devrait être explorée plus avant

Priorités
* Pour l’activité 1 :
– Concevoir des campagnes de sensibilisation et des ressources informatives destinées aux enfants, aux parents, aux enseignants, aux éducateurs et aux autres professionnels travaillant avec les enfants ;
– S’engager directement auprès des enfants et des jeunes de différents groupes démographiques en gérant une plateforme pour la jeunesse, y compris l’organisation d’activités régulières de participation des jeunes, leur permettant d’exprimer leurs opinions et de mettre en commun leurs connaissances et leur expérience de l’utilisation des technologies en ligne ;
– Évaluer l’impact des campagnes de sensibilisation sur les groupes cibles et fournir régulièrement un retour d’information qualitatif et quantitatif au niveau européen, tel que défini par la plateforme de services de base de l’UE

* Pour l’activité 2 :
– Proposer des conversations individuelles par téléphone, par courriel et par des services de chat en ligne, avec des assistants formés pour conseiller et soutenir les enfants, les jeunes et leurs parents sur des questions liées à l’internet ;
– Élaborer et lancer une stratégie de communication nationale comprenant des indicateurs de performance clés, tant en termes de portée que d’impact, afin d’accroître la visibilité des services d’assistance téléphonique ;
– Élaborer ou mettre à jour les lignes directrices de fonctionnement dans le respect du droit national, y compris les règles de protection des données ;
– Fournir régulièrement un retour d’information qualitatif et quantitatif au niveau européen, tel que défini par la plateforme de services de base

* Pour l’activité 3 :
– Mettre en place ou continuer à faire fonctionner une ligne d’assistance téléphonique pour recevoir des informations du public concernant les CSAM (rapports) et, si cela est jugé approprié, le racisme et la xénophobie ;
– Élaborer ou mettre à jour le manuel de procédures de la ligne directe en coopération avec les autorités répressives et conformément aux lignes directrices sur les meilleures pratiques ;
– Coopérer avec le réseau de lignes directes et utiliser pleinement l’infrastructure technique fournie par la plate-forme de services de base de l’UE (ICCAM) et s’y connecter

Parmi les actions financées
* Centres de sensibilisation ;
* Lignes d’assistance téléphonique ;
* Lignes directes

Informations complémentaires
* Le présent appel à propositions est un appel à propositions ouvert

* Durée initiale de l’action : 12 mois

* Éligibilité :
– Être un État membre de l’UE ou un pays de l’EEE ;
– Être une organisation internationale, des entreprises communes ou des entreprises ou organismes publics ou privés établis dans les États membres

* L’action doit avoir lieu dans un État membre de l’UE ou un pays de l’EEE