Éclairage sur le MIE

25 février 2015

Chapeau : Éclairage sur le MIE

Schéma de financement : 2015-02-25

Amorce :

Créé dans le cadre de la programmation 2014-2020, le MIE (Mécanisme pour l’interconnexion en Europe) doté de 33,2 milliards d’euros, permet de préparer et de mettre en œuvre des projets d’intérêt commun dans le cadre de la politique en matière de réseaux transeuropéens dans les secteurs des transports, des télécommunications et de l’énergie.

Texte :

Le MIE soutient notamment la mise en œuvre des projets d’intérêt commun visant à développer et à construire de nouvelles infrastructures et de nouveaux services ou à moderniser des infrastructures et des services existants dans les trois secteurs précités. Dans les transports, il accorde la priorité aux chaînons manquants. Le MIE contribue également à soutenir des projets ayant une valeur ajoutée européenne et présentant de grands avantages pour la société, qui ne reçoivent pas un financement adéquat du marché.

Dans le domaine des transports (26,2 milliards d’euros), le MIE contribue entre autre à apporter un soutien aux projets d’intérêt commun pour supprimer les goulets d’étranglement, garantir des systèmes de transport durables et efficaces à long terme et optimiser l’intégration et l’interconnexion et l’interopérabilité des modes de transport.

Dans le secteur de l’énergie (5,8 milliards d’euros), le MIE se concentre particulièrement sur la compétitivité, la sécurité des approvisionnements, l’environnement et le développement durable.

Dans le secteur des télécommunications (1,1 milliards d’euros, le MIE apporte un soutien aux actions destinées à poursuivre les objectifs énoncés dans le règlement concernant des orientations pour les réseaux transeuropéens dans le domaine des infrastructures de télécommunications.

Récemment c’est plus particulièrement  dans le domaine des transports que l’importance du MIE a été mise en évidence, en effet, la France et l’Italie déposeront officiellement auprès de  l’Union européenne une demande de financement à hauteur de 40% des 8,5 milliards d’euros du coût du tunnel transalpin nécessaire à l’achèvement de la LGV Lyon-Turin, Cette contribution, essentielle à la réalisation du projet, souligne le rôle central du MIE à la fois comme source de financement et comme inspirateur de projets dans le développement et le renforcement d’un réseau européen de transport moderne et performant.