La Commission a financé son 50e Doctorant Industriel Européen

22 août 2013

Schéma de financement : 2013-08-21

Ispcrd : Oui

Amorce :

Cette bourse est financé via les actions Marie Curie, le programme de bourses européennes qui permet à des scientifiques talentueux ayant un projet scientifique prometteur de financer leur recherche.

Texte :

Ce financement de 1,5 million € est destiné à la recherche de nouveaux anticorps qui détruiront les vaisseaux sanguins des tumeurs et éradiqueront ces dernières. Le projet nommé VAMPIRE («Vascular Antibody-Mediated Pharmaceutically Induced tumour Resection» ou «résection tumorale au niveau vasculaire induite par substances actives transportées via anticorps») est mené par l’université de Birmingham au Royaume-Uni en collaboration avec SomantiX, une société néerlandaise de biotechnologie établie à Utrecht.

Des universités, des entreprises et des centres de recherche européens sont associés à cette recherche et la financent, c’est notamment le cas de l’école polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ) et de l’association caritative britannique Cancer Research UK. Le système du doctorat industriel européen vise des projets associant des partenaires provenant des entreprises et des universités dans deux pays.

Le doctorat industriel européen a été lancé en tant que projet pilote en 2012, dans le cadre des actions Marie Curie (AMC), le programme européen de bourses de recherche. Il a pour objet de faire acquérir aux doctorants une expérience professionnelle dans des projets de recherche d’excellence, et d’attirer plus de jeunes vers les carrières scientifiques. Pour pouvoir bénéficier d’un financement au titre du doctorat industriel européen, un projet doit réunir dans un partenariat une entreprise et une université issues de deux pays. La bourse de doctorat industriel européen de trois ans permet aux chercheurs de travailler tour à tour dans les deux pays, dans des laboratoires universitaires et en entreprise, sous la supervision de tuteurs provenant du secteur privé et de l’université. Le programme apporte notamment des compétences non scientifiques comme l’esprit d’entreprise, la communication et la gestion de la propriété intellectuelle.

Les financements au titre du doctorat industriel européen seront maintenus dans le cadre des actions rebaptisées Marie Skłodowska-Curie relevant du nouveau programme de l’Union européenne pour la recherche et l’innovation, Horizon 2020, qui débutera l’année prochaine en janvier.

Contexte
Les actions Marie Curie encouragent les carrières dans le domaine de la recherche en Europe au moyen de financements gérés par la Commission européenne. Entre 1996 et la fin de 2013, les actions Marie Curie auront aidé 60 000 chercheurs de près de 130 nationalités différentes. Plus de la moitié des recherches bénéficiant de l’aide du programme portent sur des sujets de préoccupation majeurs pour la société comme la santé, le changement climatique et la raréfaction des ressources énergétiques.
Les femmes représentent 37 % des chercheurs financés dans le cadre de ce programme et les petites et moyennes entreprises (PME) plus de la moitié de toutes les entreprises participantes.
Le budget consacré aux actions Marie Curie s’élève à 4,7 milliards € pour la période 2007-2013. Les nouvelles actions Marie Skłodowska-Curie (AMSC) deviendront le principal programme de soutien aux formations doctorales d’excellence de l’Union.
Pour la période 2014-2020, les AMSC octroieront des bourses à 25 000 doctorants effectuant des doctorats industriels européens, des doctorats communs (auquel participent plusieurs universités) et d’autres cursus dans le domaine de la recherche de haute qualité.
Les AMSC mettront l’accent sur des cursus combinant la recherche avec d’autres compétences contribuant à développer au maximum la capacité d’insertion professionnelle, comme la gestion, l’esprit d’entreprise et les compétences en communication. Le Parlement européen et les États membres ont récemment convenu que les AMSC représenteront 8 % du budget total de Horizon 2020.
Cette décision, toutefois, doit encore être adoptée formellement par les institutions européennes.

Url description : Rapid

Url : http://europa.eu/rapid/press-release_IP-13-784_fr.htm?locale=en