La COP21, un événement environnemental majeur

12 octobre 2015

Chapeau : La COP21, un événement environnemental majeur

Schéma de financement : 2015-10-15

Amorce :

Du 30 novembre au 11 décembre 2015, la France organise dans sa capitale la Conférence mondiale des parties à la Convention cadre de l’ONU , appelée aussi « COP21 », et veut parvenir à un accord pour l’environnement visant à limiter le réchauffement climatique.

Texte :

Pourquoi cette rencontre ?

Le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat des Nations Unies a lancé l’alerte sur le danger grandissant que représentent les changements climatiques. Au rythme actuel, les émissions de gaz à effet de serre conduiront la température moyenne globale à s’accroître de plus de trois degrés Celsius au cours du XXIème siècle.

Quels sont les engagements déjà existants ?

Les 28 Etats de l’Union européenne se sont engagés à réduire de 40 % ses émissions de GES d’ici à 2030 par rapport à 1990. LIFE est un des instruments financiers de l’UE soutenant les projets d’action en faveur de l’environnement et du climat à travers l’UE. Depuis 1993, LIFE a cofinancé quelques 4 171 projets, contribuant à hauteur de 3,4 milliards d’euros à la protection de l’environnement et du climat.
La Russie a rendu une copie en apparence ambitieuse en s’engageant à réduire de 25 à 30 % des émissions de gaz à effet de serre d’ici à 2030 par rapport à 1990.La Suisse a elle aussi fixé un objectif ambitieux : une réduction de 50 % de ses émissions de GES d’ici à 2030 par rapport à son niveau en 1990. Les Etats-Unis se sont engagés à une réduction de 26 à 28 % d’ici à 2025 mais par rapport au niveau de 2005.

De quel type d’accord s’agira-t-il ?

L’accord prendra la forme d’un protocole, un autre instrument législatif ou un « résultat concerté à force de loi », et sera applicable à toutes les parties. Il sera négocié par un procédé appelé la « Plateforme de Durban »

Quelle vision a l’UE de ce futur accord?

L’UE veut que l’accord conclu à Paris soit robuste et remplisse certains critères. Il devra :

-Créer un cadre légal commun qui s’applique à tous les pays,
-Inclure des objectifs clairs, juste et ambitieux pour tous les pays, basés sur l’évolution globale des circonstances économiques et nationales,
-Revoir et renforcer régulièrement les objectifs des pays à la lumière de l’objectif des deux degrés, ce qui rend chaque pays responsable d’atteindre son objectif,

Le nouvel accord sera adopté à la conférence de Paris 2015, et appliqué dès 2020.