L’avenir numérique de l’Europe dans l’après COVID-19

11 juin 2020

Chapeau : L’avenir numérique de l’Europe dans l’après COVID-19

Amorce :

La place centrale du numérique en Europe a été renforcée par la proposition de la Commission européenne pour un plan de relance. Investir dans le futur de l’Europe, c’est investir dans la transition écologique et numérique selon Ursula von der Leyen.

Texte :

Les nouveaux enjeux engendrés par la pandémie renforcent la nécessité d’investissements dans le numérique. Souveraineté numérique, développement de l’intelligence artificielle et de la e-santé répondent aux nouveaux besoins de l’UE. L’engagement numérique européen se concrétisera dès janvier 2021 avec la mise en place d’un nouveau programme pour l’accompagnement de la transformation numérique des sociétés et des économies européennes. Le programme Europe Numérique devrait être doté d’un budget de 8,4 milliards € afin de stimuler la compétitivité et la transition verte vers la neutralité climatique d’ici 2050, et de garantir la souveraineté technologique. Quatre axes prioritaires seront financés : les superordinateurs, l’intelligence artificielle, la cybersécurité, une plus large utilisation des technologies numériques et les compétences numériques. Le programme financera la transformation des DIH (Digital Innovation Hub) en EDIH (European Digital Innovation Hub) et leur expansion, afin qu’ils couvrent 240 territoires européens (contre 166 aujourd’hui). Le budget du futur programme cadre pour la recherche et l’innovation, Horizon Europe, sera renforcé afin de continuer à soutenir cette transition numérique.

De nouveaux mécanismes, annoncés dans le cadre du plan de relance, soutiendront également la stratégie Façonner l’avenir numérique de l’Europe : une nouvelle facilité pour la reprise et la résilience, un instrument de soutien à la solvabilité et un dispositif d’investissement stratégique. Une stratégie de compétences pour l’Europe et un plan d’action pour l’éducation numérique permettront d’accompagner ces investissements. Cette « digitalisation » ne saurait toutefois être réalisée sans l’amélioration de la connectivité en Europe. Les inégalités entre États membres demeurent, particulièrement dans les pays du sud et de l’est. Parallèlement, la Commission ambitionne le déploiement européen de la 5G d’ici à la fin de l’année. Les dirigeants européens se sont réunis le 9 juin pour réaffirmer leur engagement en faveur d’une meilleure connectivité en Europe. Un assouplissement des règlementations et le Fonds de relance devraient permettre de contribuer à ces objectifs.

Les avancées se font aussi sur le plan législatif. Une consultation publique a été lancée par la Commission, afin d’identifier les thématiques qui devront être règlementées par son « package » de règlementations sur les services numériques. Plusieurs associations et organisations ont toutefois reproché à la Commission d’avoir délaissé, voire reculé, sur certains enjeux tels que : la protection des droits humains ; la protection des données personnelles, en particulier dans le cadre des applications de traçage COVID-19 ; les restrictions sur les exportations de cybertechnologies et enfin, la lutte contre la désinformation.

Url description : Commission européenne - Coin presse

Url : https://ec.europa.eu/commission/presscorner/detail/en/ip_20_940