Le défi de l’accès au numérique pour tou.te.s

3 avril 2019

Chapeau :

Le défi de l’accès au numérique pour tou.te.s

Schéma de financement : 2019-04-03

Amorce :

Les outils numériques sont devenus indispensables à notre quotidien, que ce soit à l’école, au travail ou même dans l’utilisation des services publics. Mais étonnement, en Europe l’utilisation d’Internet et des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) reste très hétérogène et inégale. Par exemple, si en Finlande 92% des ménages ont accès à Internet à leur domicile, seulement 64% des ménages bulgares peuvent se prévaloir de cette affirmation.

Texte :

Aussi, 15% des européens n’avaient jamais utilisé Internet en 2017!
Ces chiffres montrent les réelles disparités au sein de l’Union européenne, parfois oubliées ou sous-estimées.
L’accès au numérique ne serait-il pas devenu un facteur d’exclusion sociale ? Et surtout, comment les programmes de financements européens contribuent-ils à rééquilibrer la balance ?

1) Soutenir des projets d’intérêt commun et développer les infrastructures européennes de télécommunications : le programme MIE

Tout au long de la programmation actuelle (2014-2020), la Commission européenne a agit et cofinancé dans le cadre du Mécanisme pour l’Interconnexion en Europe – Réseaux de télécommunication (MIE ou CEF-T) plus de 350 projets (dont 29 en France) afin de stimuler et soutenir le déploiement et l’exploitation d’infrastructures de services numériques sur le territoire.

Depuis février 2019, sept nouveaux appels à propositions sont ouverts :
Europeana – (budget de 2 millions d’euros) destiné à soutenir l’accès au numérique, la visibilité et l’utilisation du patrimoine culturel européen ;
eTraduction – (budget de 4 millions d’euros) destiné à soutenir la collecte d’outils et des ressources linguistiques ;
eIdentification et eSignature – (budget de 5 millions d’euros), destiné à renforcer l’utilisation de l’eIdentification et de l’eSignature
eDelivery – (budget de 1 million d’euro) destiné à promouvoir l’adoption et accélérer l’utilisation des spécifications techniques de l’eDelivery
eInvoicing – (budget de 6,2 millions d’euros) destiné à soutenir l’adoption de solutions de facturation électronique conformes par les entités publiques ;
Carte étudiante européenne électronique – (budget de 1 million d’euros) destiné à soutenir la mobilité transfrontalière des étudiants grâce à des solutions basées sur eIDAS eID ;
eArchivage – (budget de 2,1 millions d’euros) destiné à adopter de manière large et transfrontalière des solutions d’archivage électronique.

Les entreprises, organismes publics ou encore les organisations internationales peuvent ainsi bénéficier entre 75% et 100% de cofinancement pour la mise en oeuvre de leurs projets. Les porteurs de projets sont invités à candidater avant le 14 mai 2019.

2) Améliorer l’accès aux TIC, leur utilisation et leur qualité : un axe prioritaire du FEDER

Le Fonds Européen de Développement Régional (FEDER) s’attaque lui aussi au numérique. En France, le budget alloué au titre de cet axe est de près de 1 milliard d’euros. Plus spécifiquement, en Ile-de-France, le budget de l’axe “diversifier et améliorer les applications TIC” s’élève à 23 288 968 euros. Au 3 avril, il reste 100 526 667 euros à affecter à des projets innovants.

Si l’on regarde du côté du besoin en compétences numériques, dans la vie scolaire, professionnelle et même sociale, le Fonds Social Européen (FSE) peut lui aussi soutenir des projets de réinsertion sociale, en co-finançant des projets d’accompagnement et d’apprentissage de nouvelles compétences, ou encore des projets destinés à anticiper les mutations technologiques.

Dès la nouvelle programmation, 2021-2027, et afin d’entériner cette dynamique, un nouveau programme verra le jour. Avec un budget de près de 9,2 millions d’euros (toujours en négociations), “Europe Numérique” aura pour objectif de relever les défis croissants du numérique. A l’ère de la digitalisation des services publics, de l’éducation 2.0, de l’Internet des objets, ce nouvel outil pourrait permettre à de nombreux projets innovants de voir le jour !

Fanny Robert