Le PCRD a converti les micro-entreprises à la nanotechnologie

8 février 2013

Schéma de financement : 2013-02-08

Amorce :

Le projet collaboratif COTECH («Converging Technologies for Microsystems Manufacturing») qui est dédié à la micro- production sera financé dans le cadre 7e programme-cadre de l’UE au titre du thème «NMP – NMP2-LA-2009-214491: Nanosciences, Nanotechnologies, Materials and new Production Technologies area». Afin d’encourager les micro- entreprises a s’investir dans la nanotechnologie.

Texte :

La dernière tendance s’est concentrée sur des produits plus petits avec des caractéristiques plus petites dans la gamme de l’échelle submicronique et de nanomètre. Cette tendance progresse continuellement et mène à une demande pour des systèmes micromécaniques fondés sur des polymères, qui nécessiteront des composants complexes qui ne peuvent pas être produits à l’aide des techniques disponibles. Afin de soutenir les fabricants européens, des techniques et outils de micro-fabrication existants doivent être adaptés et modifiés. Cela signifie que les technologies de micro-réplication telles que la micro-injection et l’impression à chaud doivent être considérablement améliorées. Par ailleurs, l’assemblage automatisé de pièces et les techniques de contrôle de qualité très sophistiquées doivent également être établis.

Le projet collaboratif COTECH («Converging Technologies for Microsystems Manufacturing») s’occupe justement de cela. Le projet s’est concentré et a combiné des techniques complémentaires en convergeant les technologies et le développement de solutions hybrides dans la chaîne totale de traitement de micro-production. Il a permis de raccourcir le temps vers le marché et de réduire les coûts en évoluant la vision d’une solution modulaire de bureau ou de micro-entreprises.

COTECH a pu développer et démontrer de nouvelles techniques de micro-réplication associant les capacités de différents processus et techniques basés sur le moulage à micro-injection. Une chaîne de traitement globale réalisant des étapes d’assemblage automatisé a été mise en place pour la fabrication de composants et systèmes micromécaniques en polymères. Le processus est soutenu par de nouveaux modèles de simulation avancés et un système de métrologie rapide pour le contrôle de qualité à toutes les étapes de la chaîne de traitement. Une nouvelle génération de machines à moulage par micro-injection a été développée et est actuellement disponible sur le marché.

La technologie développée par ce projet peut être appliquées dans des domaines des soins de santé et de l’industrie automobile. Le projet a démontré la capacité à produire plus rapidement des micro-dispositifs importants aux fonctionnalités avancées comme des appareils dentaires auto-fixants, des micro-prises pour la distribution de signaux d’un appareil auditif, des lentilles pour des lampes de téléphone portable et beaucoup d’entre encore.

Le projet est financé par le 7e programme-cadre de l’UE au titre du thème «NMP – NMP2-LA-2009-214491: Nanosciences, Nanotechnologies, Materials and new Production Technologies area». Le projet a démarré en octobre 2008, avec un consortium composé de 25 organisations européennes (PME, dirigeants industriels, centres de recherche, universités et organisations de service) de 10 pays européens.

Url description : Cordis

Url : http://cordis.europa.eu/fetch?CALLER=FR_NEWS&ACTION=D&DOC=5&CAT=NEWS&QUERY=013cba25e643:0898:209d4d2f&RCN=35496