Le succès des projets Comenius : favoriser l’innovation dans les salles de classe

16 mai 2013

Schéma de financement : 2013-05-16

Programme 2014 2020 : Oui

Amorce :

Suite à son initiative visant à encourager l’innovation pédagogique et l’amélioration du matériel d’apprentissage destiné aux enfants, l’UE a mené une enquête sur 10 participants. Il en ressort que plus de huit participants sur dix affirment que les effets de l’initiative sont positifs et durables et estiment que les résultats obtenus n’aurait pas été les mêmes sans l’aide de l’UE.

Texte :

Les projets ont été financés dans le cadre de l’action Comenius de l’UE, qui soutient tout un éventail d’activités, des partenariats scolaires à la formation des enseignants en passant par le réseau d’écoles eTwinning. Comenius relève du programme «Éducation et formation tout au long de la vie», lequel cédera la place à «Erasmus pour tous» à partir de janvier 2014, et alloue quelque 13 millions d’euros chaque année à des universités, à des établissements de formation d’enseignants, à des ONG, ainsi qu’à des écoles, pour soutenir l’élaboration de nouvelles méthodes pédagogiques et de nouveaux matériels didactiques. Parmi les méthodes pédagogiques innovantes figurent, par exemple, l’art dramatique et la science fondamentale pour les jeunes enfants (voir la rubrique «Contexte»).

L’étude a permis de constater que c’est sur les personnes prenant directement part aux projets que le programme a eu les effets les plus positifs.Ces personnes ont affirmé que le programme leur avait non seulement ouvert l’esprit, mais également permis d’accéder plus facilement aux bonnes pratiques et à l’innovation et d’améliorer leurs compétences dans les domaines des langues, de la gestion et des technologies de l’information et de la communication.

Parmi les retombées positives le plus souvent évoquées par les organisations figurent la possibilité de tisser de nouveaux liens et de développer de nouvelles synergies tant en leur sein qu’avec leurs homologues. L’impact des projets et réseaux sur le système éducatif est moins clairement ressenti, mais la plupart des personnes qui ont participé à l’enquête affirment qu’il existe, par exemple lorsque les modules de formation d’enseignants et les contenus générés dans le cadre d’un projet ou d’un réseau sont intégrés dans les cours officiels.

Contexte

L’«Étude de l’incidence des actions centralisées Comenius: projets et réseaux multilatéraux Comenius» a été réalisée pour la Commission européenne par l’établissement pédagogique grec «Ellinogermaniki Agogi» entre décembre 2010 et décembre 2012. Une enquête a été menée auprès de participants à 145 projets et réseaux.

Exemples de projets

Le projet DICE, axé sur les effets positifs de l’enseignement de l’art dramatique sur le développement des élèves, a réuni douze pays (Hongrie, République tchèque, Pays-Bas, Norvège, Palestine, Pologne, Portugal, Roumanie, Serbie, Slovénie, Suède et Royaume-Uni). Des organisations à but non lucratif et des universités des différents pays se sont associées pour mener les recherches. Parmi les partenaires figuraient des théâtres éducatifs et des artistes, ainsi que des psychologues et des sociologues. Sur deux ans, l’UE a cofinancé le projet à hauteur de 282 000 euros.

Pour le projet Naturbild, des universités et des établissements de formation d’enseignants de six pays (Allemagne, Autriche, Hongrie, Slovaquie, Roumanie et Bulgarie) ont mis au point une nouvelle stratégie pédagogique destinée à aider les enfants à passer de l’école maternelle à l’école primaire. Le consortium a produit des analyses vidéo des jeux et des leçons des enfants et les a utilisées pour former des enseignants dans le cadre d’ateliers spécialisés. Le projet a bénéficié d’un cofinancement de l’UE de 298 000 euros sur deux ans.

Comenius et eTwinning

Le programme Comenius est ouvert aux écoles, aux enseignants et aux organisations pédagogiques des 27 États membres de l’UE, de la Croatie, de l’Islande, du Liechtenstein, de la Norvège, de la Suisse et de la Turquie. Certains volets du programme sont également ouverts aux organisations de l’ancienne République yougoslave de Macédoine et de la Serbie. Les projets et les réseaux qui ont fait l’objet de la nouvelle étude peuvent associer des partenaires de tout autre pays.

Le réseau eTwinning, créé en 2005, est une communauté d’écoles en Europe qui ne cesse de grandir. Quelque 200 000 enseignants et plus de 100 000 écoles de 33 pays européens (les 27 États membres de l’UE, l’Islande, la Suisse, la Norvège, la Turquie, la Croatie et l’ancienne République yougoslave de Macédoine) adhèrent à cette plate-forme en ligne gratuite et sûre pour la formation d’enseignants et les projets éducatifs communs. Le portail eTwinning est disponible en 25 langues. Dans le cadre de l’initiative e-Twinnning Plus, lancée en mars 2013, certaines écoles arméniennes, azerbaïdjanaises, géorgiennes, moldaves et ukrainiennes ont rejoint la communauté e-Twinning.

Qui était Comenius?

Le programme Comenius de l’UE destiné aux écoles tire son nom de l’écrivain et scientifique tchèque Jan Amos Komenský (1592-1670), considéré comme le père de l’enseignement universel fondé sur l’égalité des chances pour tous les enfants. Il a vécu et travaillé dans de nombreux pays européens.

Url description : Presse de la Commission européenne

Url : http://europa.eu/rapid/press-release_IP-13-408_fr.htm