Les régions ultrapériphériques de l’Union européennes présentent leur stratégie individuelle pour la période 2014-2020

25 juin 2013

Schéma de financement : 2013-06-25

Programme 2014 2020 : Oui

Isfondstruct : Oui

Amorce :

Pour la première fois, les régions ultrapériphériques (Açores, des îles Canaries, de la Guadeloupe, de la Guyane française, de Madère, de la Martinique, de la Réunion et de St. Martin) doivent présenter au commissaire européen à la politique régionale leurs plans de développement stratégique. Elles doivent y définir leurs caractéristiques et atouts spécifiques qu’elles souhaitent exploiter pour la diversification de leurs économies mais doivent également présenter la manière dont elles envisagent d’utiliser les fonds structurels de l’Union européenne et préciser quels autres fonds de l’UE peuvent contribuer à leur développement. 

Texte :

Les plans d’action ont été demandés par la Commission il y a un an dans la communication: «Les régions ultrapériphériques de l’Union européenne: vers un partenariat pour une croissance intelligente, durable et inclusive».

Les stratégies constituent des outils pour la période 2014-2020: non seulement dans l’utilisation des Fonds structurels, mais également en ce qui concerne la manière dont les régions ultrapériphériques peuvent bénéficier plus largement des politiques de l’Union européenne. Elles définissent les mesures individuelles à prendre par les régions en vue d’atteindre les objectifs de croissance de la stratégie «Europe 2020», en abordant des aspects tels que le chômage des jeunes et la stimulation de la compétitivité locale. Des représentants d’un certain nombre de directions de la Commission responsables de la politique maritime, de l’emploi, de l’agriculture, des transports, du commerce, du développement et du marché unique participeront également à cet événement.

Parmi les principaux thèmes couverts dans les plans d’action figurent:
– l’amélioration de l’accès au marché unique de l’UE — en accordant une attention particulière aux réseaux de transport, à la mobilité des citoyens, à la dimension maritime et aux besoins en infrastructures;
– l’amélioration de la compétitivité par la modernisation et la diversification économiques en mettant l’accent sur l’agriculture, la recherche et l’innovation et le tourisme;
– une meilleure intégration géographique régionale;
– le développement social — la création d’emplois, en renforçant les compétences et les qualifications en mettant fortement l’accent sur la jeunesse, l’éducation et l’emploi; et enfin
– l’intégration de la lutte contre le changement climatique dans toutes les politiques.

Une conférence de presse sera organisée en présence du commissaire Hahn et des présidents régionaux au Berlaymont (11e étage) à 16 h 00.

Les journalistes sont également invités à assister au discours d’ouverture du commissaire Hahn, prononcé à 14 h 25.

Contexte

Plus de 5,9 milliards d’EUR ont été accordés aux régions ultrapériphériques pour la période 2007-2013 au titre des Fonds structurels. Ce montant comprend une dotation spécifique de 979 millions d’EUR (en prix de 2004) dont elles bénéficient, étant donné les défis spécifiques auxquels elles sont confrontées, notamment l’éloignement, l’insularité, la faible superficie, le relief et le climat difficiles et la dépendance économique vis-à-vis d’un petit nombre de produits. Ce statut spécial est défini à l’article 349 du traité de l’Union européenne.

Url description : Presse de la Commission européenne

Url : http://europa.eu/rapid/press-release_IP-13-594_fr.htm