L’Europe lance un livre vert sur le futur de sa consommation énergétique à l’horizon 2030

8 avril 2013

Schéma de financement : 2013-04-08

Amorce :

L’UE a lancé une consultation sur le futur de la politique énergétique à l’horizon 2030. Ce livre vert à pour objectif de mettre en lumière les différentes expériences et leçons apprises du cadre de l’horizon 2020 et les améliorations possibles.

Cette consultation, réunissant à la fois des Etats membres, les institutions européennes et les autres parties prenantes, est ouverte jusqu’au 2 juillet 2013.

La Commission espère pouvoir établir le cadre d’une réglementation pour l’objectif 2030 sur le climat et l’énergie d’ici la fin de l’année

Texte :

Quels objectifs l’Europe doit-elle se fixer en matière de politique du climat et de l’énergie pour 2030 ?
C’est sur cette question que la Commission européenne vient de lancer une « consultation». On sait qu’en 2008, l’Europe a adopté les fameux « 3×20 », c’est-à-dire un triple objectif fixé aux États membres pour 2020 : -20% d’émissions de gaz à effet de serre ; une part de 20% provenant des énergies renouvelables (EnR) dans la consommation totale ; et une réduction de 20% de la consommation d’énergie primaire. Il est à présent temps, estime la Commission, de fixer les objectifs pour la décennie suivante, en tenant compte des évolutions survenues depuis 2008 : aggravation de la crise économique, progrès technologiques en matière d’EnR notamment. 

Pourquoi réfléchir dès maintenant à ces questions ? Parce que, note la commission dans un «mémo » publié pour l’occasion, « la longueur des cycles d’investissement implique que les infrastructures qui vont être financées à court terme seront encore en place en 2030 et au-delà. Les investisseurs ont donc besoin de certitude quant aux objectifs et aux politiques qui seront en vigueur. » La Commission vient donc de publier un Livre vert qui fait le point sur la situation et «sollicite l’avis des parties prenantes » sur le cadre à fixer pour 2030. Parmi les questions posées :
– Quels sont les enseignements à tirer du cadre existant ?
– Quels objectifs pourraient être fixés à l’horizon 2030 ?
– Comment prendre en compte les différentes capacités d’action des États membres ? 

La Commission en profite pour faire le point sur la réalisation des objectifs 2020 : en 2011, les émissions de gaz à effet de serre ont baissé de 16% par rapport à 1990 ; la part des EnR est passée de 8,6% à 12,7% ; et la consommation d’énergie a très légèrement décru, passant de 1,82 milliard de tonnes équivalent pétrole en 2005 à 1,73 milliard.

Plus d’informations
DG Energie

Url description : Association des maires de France

Url : http://www.maire-info.com/article.asp?param=15939&PARAM2=PLUS