UE-Tunisie : une nouvelle assistance macrofinancière de 500 millions d’euros

15 février 2016

Chapeau : UE-Tunisie: la Commission propose une nouvelle assistance macrofinancière de 500 millions d'euros

Schéma de financement : 2016-02-15

Programme 2014 2020 : Oui

Amorce :

La Commission européenne est prête à continuer d’aider la Tunisie à surmonter ses difficultés économiques et à retrouver le chemin d’une croissance plus durable

Texte :

À la suite d’une demande de la Tunisie, la Commission a proposé aujourd’hui d’accorder au pays une assistance macrofinancière supplémentaire de 500 millions d’euros au maximum. Cette aide prendra la forme de prêts à moyen terme à des conditions financières favorables.

L’assistance supplémentaire proposée aujourd’hui s’inscrit dans le cadre de l’action plus générale menée par l’UE pour aider la Tunisie à surmonter les graves difficultés économiques qui l’accablent depuis le début de son processus de transition politique et économique. Les attentats terroristes de l’année 2015 ont aggravé la situation du pays en frappant deux secteurs clés de l’économie, le tourisme et les transports. Cette assistance microfinancière complète l’importante aide au développement que la Tunisie reçoit déjà de l’Union, dans le cadre de la politique européenne de voisinage, par l’intermédiaire de l’instrument européen de voisinage (IEV) et d’autres instruments financiers extérieurs de l’UE. Cette assistance se monte à plus de 1 milliard d’euros de subventions accordées au pays depuis la révolution de 2011, pour soutenir, par exemple, le développement socio-économique, la création d’emplois et le processus de transition démocratique, ainsi que pour aider certains secteurs, tels que la production d’huile d’olive.

L’assistance microfinancière de l’UE couvrira une partie des besoins de financement extérieur de la Tunisie en 2016 et 2017, tout en facilitant les réformes destinées à rétablir plus durablement la balance des paiements et la situation budgétaire, à améliorer le climat des investissements et à favoriser l’intégration économique et la convergence réglementaire avec l’UE. L’objectif ultime est d’aider la Tunisie à créer les conditions d’une croissance économique durable, profitable à tous et créatrice d’emplois.

 L’assistance microfinancière vise à compléter le nouveau programme global d’ajustement et de réforme économiques dont discutent actuellement la Tunisie et le Fonds monétaire international (FMI) et qui devrait succéder à l’accord de confirmation approuvé par le FMI en juin 2013.

Contexte

Le nouveau programme d’assistance microfinancière, dont les versements pourraient débuter cette année, doit au préalable être approuvé par le Parlement européen et le Conseil. 

La nouvelle aide ferait l’objet de trois versements pendant la durée du programme.

L’assistance macrofinancière est un instrument exceptionnel de réaction aux crises, que l’UE met à la disposition de ses pays partenaires voisins. Elle est complémentaire de l’aide accordée par le FMI. Pour financer les prêts accordés au titre de l’assistance microfinancière, l’UE emprunte sur les marchés des capitaux des fonds qu’elle prête ensuite aux pays bénéficiaires à des conditions financières similaires à celles dont elle a bénéficié.

La première assistance microfinancière proposée par la Commission européenne en faveur de la Tunisie, d’un montant de 300 millions d’euros, a été adoptée par le Parlement européen et le Conseil le 15 mai 2014 (décision nº 534/2014/UE).

 Elle a permis de soutenir l’effort de réforme tunisien dans les domaines suivants: la gestion des finances publiques, l’amélioration de la collecte de l’impôt et de la progressivité du système fiscal, le renforcement du système de protection sociale, le secteur financier et l’amélioration du cadre réglementaire en matière de commerce et d’investissement. Les deux premières tranches (de 100 millions d’euros chacune) ont été décaissées en 2015; la dernière, de 100 millions d’euros également, devrait l’être au deuxième trimestre de l’année 2016, si les conditions fixées d’un commun accord sont remplies.

La Tunisie a également bénéficié, depuis 2011, de plus de 1 milliard d’euros de subventions par l’intermédiaire de l’instrument européen de voisinage et d’autres instruments de coopération extérieure de l’UE. En outre, elle a aussi reçu plus de 1,3 milliard d’euros de prêts de laBanque européenne d’investissement depuis le début de la révolution.

Url description : Salle de presse -Commission européenne

Url : http://europa.eu/rapid/press-release_IP-16-289_en.htm