Vers une Union de l’innovation ?

18 avril 2013

Chapeau : Vers une Union de l’innovation ?

Schéma de financement : 2013-04-18

Amorce :

La Commission européenne a publié cette année deux documents permettant de faire le point sur l’état de l’Union européenne en matière d’innovation : un rapport sur l’état de l’union de l’innovation et un tableau de bord de l’innovation dans l’UE.

Texte :

Suite à l’adoption de l’initiative phare de l’Union européenne pour l’innovation en 2008 et de la stratégie Europe 2020 les résultats de l’Union européenne dans le domaine de l’innovation tendent à s’améliorer.
Toutefois, depuis 2008 avec la crise économique, les entreprises ont eu davantage tendance à baisser leur investissement dans la recherche, ce qui a un impact négatif sur l’innovation !

Dans ce contexte, l’enjeu pour l’UE est donc d’encourager l’’esprit d’entreprise et de favoriser des systèmes de recherche performants.

Des programmes communautaires de plus en plus axés sur l’innovation

Pour réponde aux enjeux en matière d’innovation, l’UE a mis en place plusieurs programmes definancement :
– Le CIP (programme cadre pour l’innovation et la compétitivité : ce programme offre des financements visant à soutenir l’innovation des PME. Celui-ci sera remplacé par le programme COSME à partir de 2014.

– Le PCRD7 (Programme cadre pour la recherche) vise quant à lui à mieux exploiter les capacités de la recherche et développement en Europe et à transformer ses résultats en produits et services. Son sous-programme coopération vise ainsi plus particulièrement à favoriser la coopération entre le milieu de l’enseignement supérieur et de l’industrie. Ce programme sera remplacé par le programme Horizon 2020 à partir de 2014.

– Le programme EUREKA, qui est un réseau visant à renforcer la coopération industrielle entre les PME, les centres de recherche et les universités dans le domaine de l’innovation industrielle

La nouvelle programmation pour la période 2014-2020, conserve cette priorité de réaliser une union de l’innovation. La stratégie Europe 2020 à laquelle la nouvelle programmation se réfère insiste d’ailleurs sur la volonté de mettre en place une croissance intelligente, durable et inclusive, ce qui passe notamment par des efforts importants dans le domaine de l’innovation

L’état des lieux des performances en matière d’innovation dans l’UE : une tendance à la divergence entre les pays membres

Dans son tableau de bord, la Commission dresse le bilan pays des résultats en matière d’innovation.

Pour ce faire, elle s’est basée sur 24 indicateurs, regroupés dans trois catégories :

•Les outils de l’innovation (soit les ressources humaines, aides et subventions, etc.)
•Les activités des entreprises en faveur de l’innovation (investissement, coopération, etc.)
•Les résultats, soit les effets économiques de l’innovation, notamment sur l’emploi

Ainsi, certains pays se distinguent comme étant les champions de l’innovation : c’est le cas de la Suède, de l’Allemagne, du Danemark et de la Finlande. D’autres sont qualifiés de suiveur de l’innovation, leurs résultats étant un peu supérieurs à la moyenne communautaire (France, Royaume-Uni, etc.), tandis que d’autre encore sont qualifiés d’innovateurs modérés, leurs résultats étant un peu inférieurs à la moyenne communautaire (Italie, Espagne, Portugal, etc.).
La Pologne, la Lettonie, la Roumanie et la Bulgarie sont quant à eux nettement en retard en matière d’innovation.

Il ressort de cette étude deux conclusions :
Dans les pays champions de l’innovation
•les entreprises et secteurs de l’enseignement supérieur sont fortement engagés en faveur de l’innovation via des dépenses importante en recherche et développement et le dépôt de nombreux brevets
•il existe un lien solide entre l’industrie et le secteur de la recherche

Par ailleurs, il apparait que les divergences entre les pays de l’UE se creusent en matière d’innovation, tandis que certains pays voie leur situation empirer: c’est le cas du Royaume-Uni, de la Pologne, de la république Tchèque, de la Hongrie, du Portugal, de la Roumanie et de la Grèce, ces deux derniers pays étant ceux qui connaissent la plus grande baisse de leur performance avec des déclins respectifs de 18,7% et 16%.

Le phénomène de convergence en matière d’innovation serait donc en pause et les pays les moins innovants, dans le contexte actuel de crise, ne se rapprochent plus des pays les plus innovants.