Voilà la nouvelle Commission européenne

12 septembre 2014

Chapeau :

Voilà la nouvelle Commission européenne

Schéma de financement : 2014-09-11

Amorce :

La nouvelle commission de Juncker a été présentée ce mercredi 10 septembre.

Texte :

Le « collège » est composé de 26 commissaire dont la haute représentante des affaires étrangères, l’Italienne Federica Mogherini a déjà été désignée fin août.  Cette présentation est d’une grande importance étant donnée que la commission est d’une part l’organe exécutif des actes adoptés par le conseil et que dautre part elle exécute le budget, gère les politiques intra communautaires et les Fonds européens.

La Commission de Juncker : Qui est qui ?

 L’attribution des porte feuille traduit une véritable volonté de se démarquer de la commission sortante. Premièrement, malgré une moyenne d’âge plus jeune que la commission sortante, les commissaires ont plus d’expérience politique. Tandis que la précédente commission était composée d’experts et technocrates, celle-ci présente des ministres de l’économie et de l’agriculture et ex commissionnaires.

Deuxièmement, la commission Juncker met à l’honneur les petits pays européens. Ainsi à l’exception de l’Italie (Affaires Etrangère) et les Pays bas (Premier Vice président), on ne compte aucun pays fondateurs de l’Ue parmi les VP. La Slovénie et  la Finlande  Héritent par exemple pour la première fois de postes stratégiques respectivement  « l’énergie » et « emploi et la croissance »

Les autres vice-présidences sectorielles sont réparties entre, Kristalina Georgieva (Bulgarie, budget et ressources humaines), l’estonien Andrus Ansip (marché unique du digital ), Alenka Bratušek (Union de l’énergie),  le Letton Valdis Dombrovskis, partisan de l’austérité budgétaire, coordonnera les politiques de l’euro et du dialogue social et travaillera en étroite coopération avec le commissaire français, Pierre Moscovici. Enfin, c’est le hollandais Frans Timmermans qui a été nommé comme Premier Vice-président.

Quels changements institutionnels ?

La structure organisationnelle de la Commission a été revue sous forme de « cluster ». Le Président est désormais  entouré de 7 vice-présidents  qui dirigent une nébuleuse de portefeuilles liés.  Ils bénéficieront également d’un droit de véto face aux initiatives législatives venues des commissaires à ces dits porte feuilles.

Par exemple, le Vice Président délégué à l’Union de l’Energie sera chargé de reformer et réorganiser la politique énergique de l’UE. Il travaillera en étroite collaboration avec les commissaires de l’Action Climat & Energie, transport et espace ; Marché intérieur, industrie, entreprenariat et PME ; Environnement, Affaires maritimes et Pêche ; politique régionale ; Agriculture et Développement rural ; Recherche, Science et Innovation.

Enfin le premier vice président fait figure de bras droit direct du président Junker qui s’assurera notamment que les propositions de la Commission respectent les principes de subsidiarité et de proportionnalité qui sont au Cœur de travail de la Commission

Des nominations qui font débat

Les commentateurs se sont déjà saisis de la constitution de la commission et relèvent les nominations polémiques. Pierre Moscovici a été nommé aux Affaires économiques alors que la France est critiquée pour sa politique budgétaire. Quant à l’Allemagne justement, elle se voit attribuée le porte feuille de l’économie numérique qui est certes clé, mais non stratégique. Par ailleurs Lord Hill est à la tête du portefeuille « services financiers, stabilité financière et union des marchés de capitaux » quand Londres ne fait pas preuve de réelle efficacité en matière de régulation fiscale.

 

* La Commission en quelques chiffres *
– La Commission Juncker inclut 5 ex Premiers Ministres, 19 anciens Ministres, 7 Commissaires renouvelés et 8 anciens membres du Parlement européen.
– Une équipe dynamique, la moyenne d’âg des Vice président est de 49 ans
– A l’égale de la précédente, la Commission Junker est composée Il y a 9 femmes et 19 hommes; 3 of the 7 (42%) Vice-Presidents are women
– Parmi les vice présidents 2 sont affiliés au S&D, 3 à EPP et 2 à la ALDE